lamétéo.info
Actualités

Bénin : 2 à 3 ans de prison ferme planent sur la tête de 2 militaires pour une affaire de cession de munitions

Partager

Le ministère public a requis des peines allant de deux à trois ans de prison contre deux soldats poursuivis pour une affaire de munition. Il s’agit de deux militaires dont un instructeur. Le procès s’est déroulé mardi 28 mars 2023 par à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

Placés en détention provisoire depuis le lundi 03 janvier 2022 pour ” abus de fonction et cession de munitions”, deux militaires ont comparu devant la CRIET le mardi 28 mars 2023.

Selon les faits rapportés par Libre Express, un officier instructeur à l’École nationale des officiers (ENO) de Toffo aurait pris possession des munitions lors d’une formation dans cette école militaire et les aurait illégalement cédées à son frère d’armes. Des faits qui vont à l’encontre de la loi.

Lors du procès, le parquet spécial a requis deux ans fermes de prison et 500 mille FCFA d’amendes contre le militaire instructeur et trois ans de prison ferme accompagnés d’une amende de 1 million à l’encontre de son collègue. Le verdict est renvoyé au 25 avril 2023.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Bénin : un homme en prison pour avoir partagé “une fausse information” sur l’armée béninoise

Venance TONONGBE

Dettes de l’Etat béninois envers les travailleurs contestées par Boni Yayi : Modeste Toboula réagit

Venance TONONGBE

Entre Astra Zeneca et Sinovac : les députés Béninois se sont vaccinés contre le Covid-19

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page