lamétéo.info
International

RDC : un sénateur refuse un véhicule justifiant que l’argent pourrait servir à construire universités et écoles

Partager

Le Sénateur Augustin Matata Ponyo désapprouve l’attribution de véhicules haut de gamme aux parlementaires congolais. Un acte qu’il assimile à une manœuvre de dilapidation et de mauvaise gestion des ressources publiques. L’information a filtré d’une correspondance qu’il a adressée au président du sénat et à l’occasion de laquelle, il rejette l’offre gratuite du gouvernement d’un véhicule Hyundai Palissade, mercredi 30 mars.

« J’ai été saisi, comme les autres sénateurs, par vos services pour récupérer un véhicule Hyundai Palissade à titre de don du gouvernement aux parlementaires. Y faisant suite, je vous informe de ma décision de refuser une telle offre qui symbolise la mauvaise gouvernance dans la gestion des affaires de l’État », s’est rebellé le sénateur dans sa correspondance.

Visiblement préoccupé par une gestion transparente et efficiente des ressources de l’État, il fustige l’attribution à titre de don de véhicules haut de gamme, notamment un Hyundai Palissade aux députés et sénateurs dans un contexte où certains de leur droit sont marginalisés.

« Il me paraît incompréhensible et inacceptable qu’au même moment où la plupart de députés des gouvernements provinciaux accusent plusieurs mois de retard de paiement de leurs émoluments et rétrocessions, qu’un tel don de plusieurs dizaines de millions de dollars américains soit accordé à quelques 609 députés et sénateurs », a-t-il regretté dans son adresse à sa hiérarchie.

Cette offre gratuite à l’endroit des 609 parlementaires, constitue une dilapidation d’une fortune colossale qui pourrait, une fois injectée dans les projets de développement, faire à l’État congolais une avancée applaudie vers le développement. « Pour votre information, au prix du marché réduit à 65 000 Usd le véhicule, 609 véhicules coûteraient près de 40 millions de dollars américains », évalue l’élu de la province du Maniema qui a déploré : « Ces fonds sont en mesure, s’ils sont utilisés rationnellement et pour un seul projet, de financer par exemple : la construction de trois à quatre universités dans les provinces ; la construction de plus de 400 écoles primaires ; la construction de quatre grands hôpitaux régionaux ; l’acquisition de deux avions Airbus 310 de moins de 10 ans ; l’acquisition de quatre-cent grands bus Transco pour le transport en commun ».

Cette attitude du sénateur vise la satisfaction de l’intérêt général et est des plus rares en Afrique où, la gestion de la plupart des pouvoirs publics est marquée par des scandales financiers retentissants.
Rappelons que l’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo (2012-2016) a annoncé le 12 mars dernier qu’il quittait le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) ainsi que le Front commun pour le Congo (Fcc), le parti et la coalition du Président Kabila.

Joseph TOMONDJI

Partager

Articles similaires

Présidentielle RD Congo : Le hold-up parfait de Kabila !

Venance TONONGBE

Haïti a inhumé son président, Jovenel Moïse, ce jour

Venance TONONGBE

Congo : Le président Sassou Nguesso nomme son fils ministre

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire