lamétéo.info
Actualités

Affaire “détournement de 110 millions”: Octave Gbaguidi injoignable, Tevoedjre accuse les “ forces négatives puissantes”

« Je porte à votre connaissance que le virement dont vous avez donné l’ordre à M. Octave Gbaguidi acquéreur de votre maison n’a pas été effectué à ce jour 28 mai 2018. D’autre part M. Gbaguidi est injoignable », a notifié Emile Paraïso, Président de la Fondation Gantin à Albert Teovoedjre qui doit restituer les 110 millions sortis des comptes de la Fondation. Étonné, M. Tevoedjre parle de “disparition obscure” et accuse… Découvrir ici la 6ème partie de cette affaire.

Paix à l’âme du Cardinal Bernardin Gantin

Dans le précédent article, relatif au remboursement des 110 millions de la Fondation Gantin, détournés, nous annoncions que Tevoedjre a adressé une lettre de sommation à son acquéreur, Octave Gbaguidi pour qu’il verse “sans délai le montant exigé”. Non seulement, M. Gbaguidi ne l’a pas fait mais il est injoignable. Dans une nouvelle correspondance, Émile Louis Paraïso, au nom de la Fondation Gantin, l’a notifié à Tevoedjre.

Lundi 28 mai 2018

Monsieur le Médiateur Émérite de la République, Cher frère Président,
Je rends grâce à Dieu de la restitution intégrale des 110 millions de la Fondation Gantin. Je vous sais gré d’avoir compris l’enjeu, honneur et dignité à sauvegarder… Mémoire du Cardinal Gantin sans salissures ni scandale. Je porte à votre connaissance que le virement dont vous avez donné l’ordre à M. Octave Gbaguidi acquéreur de votre maison n’a pas été effectué à ce jour 208 mai 2018. D’autre part M. Gbaguidi est injoignable depuis ce matin. M. Ie Médiateur et cher Frère, la Fondation Gantin ne peut plus attendre. Respectez la parole donnée et remboursez la…

Salutations fraternelles et sentiments dévoués en Jésus et Marie.
Émile Louis Paraïso, Président de la Fondation Bernardin Gantin

Albert Teovoedjre annonce une nouvelle date pour rembourser les 110 millions dans un courriel envoyé le 31 mai et demande de garder le secret : « Ceci se traite sous le sceau d’une stricte confidentialité. Compte tenu de forces négatives puissantes et dangereuses ayant agi pour étouffer l’action de M. Octave Gbaguidi, aucun nom ne doit être révélé. Aucune intervention n’est tolérée. Nous attendons une réponse définitive à la date du 18 juin 2018. »
M. Albert Teovoedjre

Paraïso perd confiance et espoir. Il exige qu’on donne à César ce qui appartient à César :

Jeudi 14 juin 2018

Monsieur le Président et cher frère,
Avec beaucoup de peine, de démoralisation et presque de désespoir, j’accuse bonne réception de votre courriel du 31 mai 2018, reportant au 18 juin 2018 la nouvelle échéance pour rendre à César ce qui est à César, c’est-à-dire remettre par le CPPS-IAT les 110 millions F Cfa indûment prélevés sur les comptes de la Fondation Cardinal Bernardin Gantin.
Pour une fois j’ai voulu encore faire confiance. Faut-il réellement prendre encore le risque de vous faire confiance ? Le 18 juin 2018, c’est lundi prochain. Je vous prie de bien vouloir me confirmer vos dernières promesses ainsi que la libération effective de ce que vous avez donné en gage au monde entier en vue du remboursement intégral et immédiat des 110 000 000 F Cfa. Ceci pour permettre d’informer aussi bien la Fondation Cardinal Bernardin Gantin que la Conférence épiscopale du Bénin de vos promesses dans votre mail du 31 mai 2018.

Veillez recevoir, Monsieur le Président et cher frère, mes fraternelles considérations et croire en mes sentiments dévoués en Jésus et Marie.

Émile Louis Paraïso, Président de la Fondation Bernardin Gantin

Tevoedjre se dit affecté par cette situation qu’il qualifie de “disparition obscure ” de Octave Gbaguidi. Il propose de nouvelles démarches en liaison avec le Professeur René Zinsou dans un courier :

Vendredi 15/06/2018

Cher Monsieur le Président !

Merci pour votre message qui me donne à mesurer l’immense peine que vous cause la situation dont je suis et demeure responsable même si je porte les séquelles du grave malaise de santé causée par la “disparition obscure” d’Octave Gbaguidi.
Je sais qu’à votre demande vous avez reçu les responsables chargés de la vente de notre résidence qui ont souhaité un délai pour réaliser convenablement une cession satisfaisante. M. Georges Houessinin m’en a rendu compte. J’ai entrepris, en plus, d’autres démarches en liaison avec le Professeur René Zinsou avec qui, selon lui, vous aurez un entretien ce vendredi. Pour nous conformer aux exigences, nous déménageons à Adjati dès la semaine prochaine afin de faciliter les opérations de vente de l’immeuble dont les documents sont en sécurité chez un notaire assermenté.
Telle est la situation à ce jour en attendant les résultats de nombreuses autres démarches en cours y compris celle de René Zinsou pour restituer le montant du à la Fondation Gantin. Je vous dis mes profonds regrets et vous assure de ma totale disponibilité. Malgré toutes apparences j’ai de bonne foi pour une cause prioritaire à laquelle nous sommes appelés et interpellés.
J’ai confiance que le Maître que nous servons saura accueillir nos prières et nous délivrer du MAL !

Douloureusement et fraternellement
Albert Teovoedjre

A suivre !

Venance Tonongbé

Related posts

Le duo FCBE Djimba-Hounkpè s’est entretenu au téléphone avec Patrice Talon

Venance TONONGBE

Patrice Talon au chevet des soldats blessés: « J’ai été meurtri et sidéré par la violence des dégâts constatés sur nos vaillants soldats »

Venance TONONGBE

Bénin| 30 heures de cours hebdomadaires pour 9 mois contre cotisation pour la sécurité sociale : Ce que propose le ministre Kakpo

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire