lamétéo.info
Actualités

Effondrement tout azimut d’immeubles avec pertes en vies humaines: 16 députés demandent des comptes au gouvernement béninois

Partager

Depuis quelques années, il est constaté une recrudescence d’effondrement d’immeubles qui malheureusement occasionne des morts. Pour en savoir plus sur les éventuelles causes, le député Rachidi Gbadamassi et 15 de ses collègues ont posé une série de questions orales au gouvernement béninois. Lire ici ces questions.

Rachidi Gbadamassi

QUESTION

1- Les rapports de certification produits par le CNERTP respectent-ils les normes?
2- Pour des raisons de transparence, n’est-il pas opportun de mettre les rapports de certification des trois (03) dernières années à la disposition de l’institution parlementaire, notamment ceux relatifs aux sociétés WANG-YOU et SONIMEX pour étude?
3- Le gouvernement peut-il mettre à la disposition du Parlement le rapport de certification des fers de nuance F-500 demandé par la société SONIMEX pour BOUYGUES?
4- Pour la manifestation de la vérité, n’est-il pas souhaitable pour le CNERTP, de procéder à des prélèvements des fers à béton de ces sociétés aux fins d’analyse dans un laboratoire indépendant, tel que: BUREAUX et Labo SGS du Nigéria, Ghana Standards Authority (GSA) du Ghana, Asia Quality Focus (AQS), AFAQ-ANOR du Togo, AB-NORM du Burkina-Faso, AFNOR-Certification du Niger, Abn-Ace- Be de la Côte d’Ivoire ou COLAS du Bénin?
5- Quel est le contenu exact du rapport de l’Association des Industries du Bâtiment du Bénin et qu’est-il devenu?
6- Quelle est la part d’implication de Monsieur Sofiano ATAO dans cette opération pendant qu’il était Président de la Chambre de Commerce et d’industrie du Bénin?

Ferdinand DANGBENON

Partager

Articles similaires

Bénin : un faux médecin escroque 3 vrais médecins dont son épouse et se retrouve en prison

Venance TONONGBE

4 morts au CNHU-HKM de Cotonou: le gouvernement présente ses condoléances aux familles éplorées

Venance TONONGBE

«Je n’ai pas parlé de 3è mandat », la réponse de Jacques Migan à la Cour constitutionnelle

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page