lamétéo.info
Actualités

Bénin| Passage systématique des apprenants de CI, CE1 et CM1: Ce que conseille le Ministre aux parents en cas de non respect de sa décision

Dans une note circulaire en date du mercredi 02 septembre 2020, le ministre béninois des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou avait demandé aux instituteurs de ne plus faire reprendre les classes de CI, CE1 et CM1 aux apprenants pour insuffisance de résultats scolaires. Jeudi 1er octobre dernier, lors de sa sortie médiatique dans le cadre de la nouvelle rentrée scolaire, sur http://askgouv.bj , un internaute a voulu savoir ce que doit faire un parent lorsqu’un enseignant refuse de respecter la décision de passage systématique des apprenants de ces classes. Voici sa réponse !

« Lorsqu’un parent d’élève constate que son enfant qui est au CI a été retenu par l’enseignant; il n’a pas été envoyé au cours préparatoire (CP), il peut se plaindre au niveau de l’école », a déclaré le ministre Salimane Karimou en ajoutant qu’à condition que l’enfant soit régulier en classe.
« Si le directeur d’école ou le conseiller pédagogique est là, il peut se rapprocher du conseiller pédagogique. Il peut se rapprocher aussi de l’inspecteur qui est dans la commune et qui connait toutes ces dispositions et qui peut lui donner raison », a-t-il ajouté.

Les évaluations

Le ministre est par ailleurs revenu sur les critères qui gouvernent la mesure de passage systématique des apprenants des classes concernées. En effet, il rappelle qu’il y a deux types d’évaluation qui concourent à consolider les acquis des apprenants : le contrôle continu et l’évaluation sommative.
Le contrôle continu se fait quotidiennement et permet à l’enseignant de se rendre compte que ce qu’il enseigne à un enfant, il a des difficultés à apprendre. Le deuxième type d’évaluation, c’est l’évaluations sommative. « Ça veut dire que lorsque les enfants ont appris jusqu’à un moment donné, on peut s’arrêter pour faire un bilan. Donc sommative signifie faire un bilan et le bilan, ce n’est pas non plus pour sanctionner l’apprenant. Le bilan, c’est de se rendre compte qu’au bout d’un certains nombre d’apprentissage, qu’est ce qu’on peut retenir comme acquis au niveau de l’apprenant. Il donne la preuve à travers ses productions », a expliqué le ministre.

Rebazar LIDEHOU

Related posts

Bénin-Législatives2019 : l’opposition lance un ultimatum au pouvoir Talon

Venance TONONGBE

Présidentielle au Bénin: « Ce n’est pas un match amical, sortez pour voter » persiste Alassane Djemba

Venance TONONGBE

Bénin face au Nigéria : «Avec la fermeture des frontières, L’Etat a introduit un élément nouveau dans la fiscalité au Bénin », observe Bako-Arifari

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire