lamétéo.info
Economie

Christian Adovèlandé a-t-il fait du bon boulot à la tête de la BOAD ?

Sur proposition des autorités béninoises, le Conseil des ministres de l’UEMOA vient de porter Serge Ekué à la présidence de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), le 18 août 2020, succédant ainsi au président Christian Adovèlandé en fonction depuis 2011 à la tête de l’institution.
C’est l’occasion de dresser un bilan de Christian Adovèlandé, à la tête de cette institution sous régionale. Autant le dire tout de suite, ce bilan est bon.

C’est par intérim que la présidence de la BOAD lui fut confiée en janvier 2011, après la démission de son compatriote Abdoulaye Bio-Tchané, candidat malheureux à l’élection présidentielle au Bénin cette même année. A son arrivée, le montant total des financements de l’institution, depuis sa création, en 1973, s’élèvait à 1 759 milliards de F CFA pour 551 projets. Mais à la faveur du renouvellement de son mandat pour six ans en juin 2014, il s’est fixé un objectif : faire de la BOAD une institution de développement, au service de l’intégration et de la transformation économique des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Christian Adovèlandé

Aujourd’hui, à la fin du deuxième mandat, soit neuf années passées à la tête de la BOAD, Christian Adovèlandé peut se réjouir de son bilan. Et pour cause, sous sa présidence, la banque a approuvé un total de plus de 3950 milliards FCFA (7,1 milliards $) de projets. L’essentiel de ces projets est lié au secteur infrastructurel.
Par ailleurs, selon les chiffres publiés par la BOAD, Adovèlandé a également obtenu la plus importante moyenne de financements et décaissements depuis la création de l’institution, soit 433,5 milliards FCFA (786 millions $) pour les financements et 333,8 milliards FCFA (605,7 millions $) pour les décaissements sur la période de 2014 à 2019.
« Avec de tels résultats, j’espère qu’il ne va pas lui aussi être tenté un jour, de se présenter à la présidentielle du Bénin » déclare un observateur, allusion faite à ses prédécesseurs que sont Boni Yayi et Abdoulaye Bio-Tchané.

Venance TONONGBE

Related posts

Mivasocial, un géant des réseaux sociaux made in Afrique

Venance TONONGBE

Agoa 2019 : la visite du Ministre ivoirien du commerce qui a marqué la participation de Lolo Andoche

Venance TONONGBE

Doing Business : “Un certain nombre d’irrégularités ont été signalées dans les rapports publiés en octobre 2017 et 2019”

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire