lamétéo.info
Actualités

Cherté de la vie au Bénin : d’Abomey-Calavi à Dassa, échos de la tournée gouvernementale démarrée ce jour

Partager

Le gouvernement béninois a démarré une tournée de sensibilisation sur la cherté de la vie et les mesures d’atténuation qu’il a prises. L’écho de l’étape d’Abomey-Calavi et de Dassa où des populations sont sorties nombreuses pour accueillir la délégation gouvernementale.

Pour le compte de la première journée de la tournée gouvernementale des séances de sensibilisation sur la cherté de la vie et les mesures prises par l’État pour y faire face, c’est la ville d’Abomey-Calavi qui a donné le top départ en accueillant une forte délégation venue du Palais de la République.

L’étape d’Abomey-Calavi

L’équipe gouvernementale est composée du ministre d’État, Secrétaire Général de la Presidence du Benin, Pascal Irénée Koupaki, Véronique Tognifodé, ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance et le Secrétaire général adjoint du gouvernement, Porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji.

Le Maire d’Abomey-Calavi

Avec à leur tête, le maire de la commune, Angelo Evariste Ahoundjinou, les élus communaux et locaux, femmes et jeunes, artisans et conducteurs de taxis-moto; toutes les couches se sont mobilisées dans l’enceinte de la mairie pour répondre présents à cette rencontre d’explication et de sensibilisation en cours.

Dassa

Du côté de Dassa, dans le département des Collines, ce sont les ministres Gaston Dossouhoui et Eléonore Yayi qui font face aux populations. « Certains ont voulu créer le malheur de nous tous, mais le gouvernement a arbitré pour équilibrer la balance. Si le gasoil venait à manquer, même les moulins de nos villages ne vont pas tourner. C’est 5 milliards par mois que l’état met depuis 2 ans pour maintenir le prix du gasoil à 600, or le produit vient au Bénin à plus de 1000FCFA le litre », a déclaré Gaston Dossouhoui, rapporte nos confrères de Agritime. « Il y a beaucoup d’appuis indirects en plus des appuis directs, c’est beaucoup de milliards et si on fait ça et que personne n’est en paix chez lui, nous aurons travaillé en vain», renchérit Éléonore Yayi Ladekan.

Dans le nord, c’est le ministre d’État chargé du développement, Abdoulaye Bio Tchane qui conduit la délégation à Djougou. A Malanville, c’est le ministre Alassane Seidou qui est au contact avec les populations.

Malanville

D’autres séances sont prévues les prochains jours. Ainsi, Cotonou reçoit demain, la ministre des Affaires sociales.


Partager

Articles similaires

«Bénin…oasis en Afrique» : Patrice Talon aux investisseurs Français à Paris

Venance TONONGBE

BEPC 2023 au Bénin, 69, 21% de taux de réussite : chers parents, ici le résultat de vos enfants

Venance TONONGBE

Patrice Talon : « Je ne vais pas continuer à bouder les grâces du Ciel si Moele-Bénin est une grâce pour moi »

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page