lamétéo.info
Actualités

Encadrement des salles de fête au Bénin : Un décret fixe les normes et formalités à respecter

Partager

Une prolifération des salles de fête au Bénin a attiré l’attention des autorités, conduisant à la mise en place d’un décret.

La prolifération croissante de salles de fête dans notre pays a suscité des préoccupations quant à la sécurité, au respect des normes de construction et à la réglementation du bruit. Un décret adopté en Conseil des ministres de ce 29 novembre 2023 vise à encadrer ce secteur en plein essor, établissant des conditions strictes et des formalités obligatoires pour l’obtention de l’autorisation d’ouverture et d’exploitation.

Selon le gouverment béninois, le constat actuel met en lumière le fait que bon nombre de ces lieux de réjouissance, qu’ils soient construits en matériaux définitifs ou établis en bâches, ne respectent pas les normes de construction ni les réglementations sur le bruit. Afin de remédier à cette situation, le gouvernement a pris l’initiative de définir des règles claires pour guider le secteur des salles de fête.

Selon le nouveau décret instauré, les exploitants de salles de fête doivent remplir certaines conditions pour obtenir l’autorisation d’ouverture et d’exploitation. Cette autorisation, une fois accordée, devra être affichée de manière visible à l’entrée de la salle de fête. Les critères incluent la conformité aux normes de construction, la régulation du bruit, ainsi que les aspects liés à l’hygiène et à la salubrité conformément aux dispositions légales en vigueur en République du Bénin.

Parmi les exigences spécifiques, les salles de fête doivent être dotées de parkings dont la capacité est proportionnelle à celle de la salle, favorisant ainsi une gestion adéquate des flux de visiteurs. De plus, les conditions d’hygiène et de salubrité doivent être rigoureusement respectées pour garantir un environnement sain et sécurisé pour tous les participants.

Un élément notable du décret est l’introduction d’un moratoire de 12 mois à compter de la publication du texte. Cela offre une période transitoire aux exploitants de salles de fête déjà en activité pour se conformer aux nouvelles normes et réglementations.


Partager

Articles similaires

Bénin: L’Ong-Fed lance le laboratoire collaboratif de réflexion à la Paix

Venance TONONGBE

Moele-Bénin : Congrès extraordinaire de validation de la candidature de Patrice Talon en cours

Venance TONONGBE

Cybercriminalité au Bénin : des saisis au domicile de 06 présumés cybercriminels arrêtés à Abomey

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page