lamétéo.info
Actualités

Bénin: « La constitution de 1990 et même modifiée en 2019 est un poison » (Jacques Ayadji)

Alors que des Béninois en sont jaloux et tiennent à la garder, Jacques Ayadji pense plutôt que la Constitution de 1990 et récemment modifiée, est un poison pour le Bénin.

Invité de Café Médias Plus ce vendredi 09 avril 2021, Jacques Ayadji, président du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) n’a trouvé aucune valeur à la constitution du Bénin.
Jacques Ayadji, invité de Café Média Plus est revenu sur la Constitution modifiée qui serait à la base des violences préélectorales.

« Ce n’est pas le Président Patrice Talon qui a rédigé la Constitution du 11 décembre 1990. Donc ce n’est pas lui qui a dit qu’une infirme partie des Béninois peut prendre le peuple en otage », a-t-il laissé entendre.

« Si nous avons envie de faire quelque chose, si nous avons envie de modifier ou bien de compléter quelque chose à cette constitution, pour que ça passe, pour que ça soit prise en considération, il faut que les 3/4 des députés soient d’accord. S’ils ne sont pas d’accord, le débat s’arrête. Ça veut dire que le peuple est pris en otage par 3/4 de ses députés». Par conséquent, Jacques Ayadji pense que cette Constitution et même récemment modifiée est un « poison ». Il dit avoir d’ailleurs rédigé une plaquette à propos pour mieux expliquer sa pensée. Intitulé “ Historique conférence nationale des forces vives de la nation, 31 ans déjà ! De l’espoir à des compromissions pour quels acquis !?”, la tribune de Jacques Ayadji, donne plus de détails sur ce poison lent qu’est la constitution Béninoise.

Related posts

Université d’Abomey-Calavi : les cours perturbés par une grève ce jour

Venance TONONGBE

CEP 2020: Les trois meilleurs élèves garcons du Bénin par département

Venance TONONGBE

Moele-Bénin : un chargé de mission décharge sa mission

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire