lamétéo.info
Actualités

Riposte à la Covid-19 en Afrique : Des forces vives du continent dénoncent l’étonnant mutisme de l’UA

L’Institut d’études et de prospective (IEP) et le cabinet MinDo Consultants ont organisé, ce mercredi 22 juillet, un webinaire modéré par Gilles Yabi, analyse politique béninois et fondateur du Think Tank WATHI, sur les solutions que proposent des forces vives africaines face à la Covid-19. Une occasion pour docteur Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre d’État sénégalais et Vice-président du parlement sénégalais et d’autres têtes pensantes du continent africain de s’étonner de l’absence de réaction de l’Union Africaine face à la crise sanitaire.

Des forces vives de l’Afrique ne sont pas d’accord de l’absence de réaction de l’Union africaine face au Coronavirus alors que de jour en jour, la propagation du virus s’étend sur le continent. « Pourquoi un sommet ne serait-ce que virtuel n’a pas été organisé par l’Union africaine ? », s’est interrogé Cheikh Tidiane Gadio en soulignant que cela est d’autant plus étonnant vu que le président en exercice de l’Union, Cyril Ramaphosa, est confronté à la pandémie dans son propre pays.

Ce mutisme pourrait révéler un signe d’incapacité à élaborer ensemble une politique africaine contre la Covid-19. « La solidarité n’a pas été au rendez-vous face à la Covid-19. Nous avons plutôt noté des improvisations comme le cas d’un président avec des solutions endogènes alors qu’il ne devrait pas se mêler de ce débat », regrette l’ancien ministre d’État sénégalais, faisant allusion au président malgache sur son implication dans la promotion du covid-organics, considéré comme un remède. « Il ne faut pas confondre la politique et la solution médicale », a-t-il ajouté.

Ce que proposent les panélistes

Même si ces forces vives dénoncent le mépris avec lequel l’OMS et autres organisations avaient prédit des morts apocalyptiques sur le continent dûes à la Covid-19, elles reconnaissent que les chiffres enregistrés aujourd’hui ne sont pas négligeables. « De 2024 cas le 18 mars 2020, l’Afrique a connu 7360 contaminés après trois mois », a illustré l’ancien ministre ivoirien, le docteur Issa Malick Coulibaly, médecin, pneumo-phtisiologue et épidémiologiste.

Pour lui, la meilleure stratégie en Afrique face à la Covid-19 reste la prévention : le port de masques, l’utilisation du gel hydroalcoolique et la distanciation sociale.
Parlant de port de masques, Issa Malick Coulibaly estime que les masques doivent être distribués aux populations. Car l’Afrique produit beaucoup de coton donc elle peut bien fabriquer des masques pour sa population.
A cela s’ajoute une convergence sur la stratégie et sur la question de la recherche vaccinale au niveau continental car « on ne doit pas se retirer de la question de recherche sur les vaccins et devenir des cobayes ».
Par ailleurs, les panélistes ont reconnu que des efforts remarquables ont été faits dans les différents pays en terme de solidarité nationale. Toutefois, ils appellent à une solidarité continentale.

La relance économique du continent

« Au delà de tout, cette pandémie est aussi une opportunité pour l’Afrique et ses entreprises », soutient Aymé Makutaba Mbumba, dirigeant d’entreprise congolais et directeur général de Canal + et GVA au Burkina Faso. Selon lui, les entreprises qui fabriquent les masques, les gels hydroalcooliques doivent être soutenues pour passer à l’échelle industrielle et refuser l’importation de ces produits. « Aujourd’hui, nous sommes fiers de porter des masques colorés fabriqués en Afrique. Le problème maintenant c’est de penser à les industrialiser pour la création d’emplois », propose-t-il.

Emmanuel Golou, président IPE, l'un des initiateurs du webinaire
Emmanuel Golou, président de l’IEP, l’un des initiateurs du webinaire

Quant à Emmanuel Golou, ancien ministre béninois et président de l’IEP, il faut un plan Marshall pour financer les infrastructures, l’éducation et la santé des populations en fédérant toutes les forces de l’Afrique. C’est pourquoi, en août prochain, un autre webinaire spécial femme sera organisé sur la place et le rôle de la femme dans la relance du continent après la Covid-19. « Nous allons aboutir à la conférence des peuples. Pas de résolution à mettre dans les tiroirs », a rassuré Emmanuel Golou, l’un des initiateurs de ce webinaire.

Venance TONONGBE

Related posts

Talon face à l’opposition béninoise : “ Votre présence aux élections dépend de vous”

Venance TONONGBE

Supposé salaire non payé au ministère de la défense du Bénin : Non, Azannaï ne peut se plaindre de rien

Venance TONONGBE

Urgent – Ace 2008 Bénin : Voici ce que les enseignants malades doivent faire avant vendredi midi

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire