lamétéo.info
International

Modification de la constitution au Gabon : le général Oligui Nguema dépossédé de deux portefeuilles ministériels

Partager

Cette nouvelle réforme de la charte constitutionnelle du Gabon vient mettre fin à une polémique suscitée par la nomination des membres du gouvernement.

Le président de la transition, le général Brice Oligui Nguema, ne cumule plus désormais les fonctions de chef de l’État, de ministre de la Défense et de ministre de la Sécurité au Gabon. Lors d’un vote du Parlement et du Sénat portant modification de la charte constitutionnelle, dans la soirée du vendredi 9 février, les portefeuilles ministériels ont été retirés au général Oligui Nguema.

Dans la précédente version de la charte, le président de la transition occupait également les postes de ministre de la Défense et de la Sécurité malgré la nomination il y a quelques semaines, d’un ministre de la sécurité et d’une ministre de la Défense au gouvernement. Une situation qui remet en cause le travail des hommes proches du pouvoir, notamment la ministre de la Réforme des institutions, pointée du doigt dans ce qui est considéré comme une erreur dans la feuille de route de la transition au Gabon.

L’autre changement apporté au texte constitutionnel, en son article 35, est le choix définitif du général Brice Oligui Nguema pour assurer la présidence tout au long de la transition. Une mesure qui vise à éviter toute instabilité dans le pays. «Le pouvoir rend fou et aiguise les appétits. S’il y a des dissensions, les militaires ne pourront pas changer de président », a expliqué un parlementaire au micro de RFI. Les membres de l’Assemblée nationale ont aussi demandé à réexaminer tout le texte pour éviter d’autres coquilles dans la charte.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Évasion de Moussa Dadis Camara : l’Armée guinéenne réagit et parle du Chef de l’État, le Colonel Doumbouya

Venance TONONGBE

Un grand plan contre l’infertilité : des mesures de Emmanuel Macron pour “le réarmement démographique”

Venance TONONGBE

Monseigneur Kpodzro : L’ancien archevêque de Lomé et opposant à Faure Gnassingbé s’éteint en exil

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page