Moele-Bénin : le bureau politique se réjouit de l’engagement de la diaspora aux Usa

Aux États Unis d’Amérique, les Béninois sont visiblement nombreux à militer au sein de parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin). Hier jeudi, au siège national du parti à Cotonou, quatre coordinations de la diaspora béninoise sont venues échanger avec le bureau politique national élargi aux membres.

Des membres des coordinations de la diaspora face aux militants du Moele-Bénin

Céphise Béo Aguiar, Secrétaire général du parti s’est réjoui de “l’engagement spontané «  des Béninois vivant au pays de Trump au sein de la formation politique. « Ils ont été en avance sur même les coordinations nationales. Il ont été les toutes premières coordinations qui ont vu le jour », a-t-il révélé.

Jacques Ayadji, Président du parti

Au pupitre, devant les militants, le président du parti, Jacques Ayadji a admis ressentir « une émotion inhabituelle” qui l’amène à avoir des difficultés à prendre la parole, vu le travail abattu par la diaspora américaine. Ainsi, avec émotion, il rend hommage aux différentes coordinations installées aux Usa : « Je vous demande d’applaudir pour nos compatriotes des États-unis en général parce que c’est le seul point du globe qui a pu envoyer un représentant au congrès constitutif de Moele-Bénin. » Hommage surtout rendu bien qu’en étant absent à la rencontre, à Senan Innocent Gbeda, représentant de la diaspora béninoise au Usa, lors du congrès constitutif du parti, il y a un an. « C’est lui qui a pris l’engagement au nom des siens pour étendre des tentacules de Moele-Bénin au niveau des État-unis et je crois que ce pari, il l’a tenu » a insisté Ayadji.

Militants et membres du bureau politique national

« L’idéologie du parti Moele-Bénin a très bien pris »

Lassée par la politique à l’ancienne, la diaspora béninoise cherche à s’engager autrement. Et le parti Moele-Bénin répond convenablement a son choix. « L’idéologie du parti Moele-Bénin qui consiste à faire la politique autrement a pris non seulement au États-Unis mais a très bien pris », soutient Emanuel Hounguevou, l’un des responsables des différentes coordinations de la diaspora. Ayant fait l’expérience de la vie des formations politiques américaines, ces Béninois se sont rendus compte que ce sont “les militants qui font le parti ”. Pour Hounguevou, contrairement à ce qui se fait au Bénin, dans les anciennes formations politiques, ceux qui militent pour le parti sont ceux qui donnent les moyens pour le développement du parti. « Nous avons donc voulu accompagner cette vision nouvelle de Jacques Ayadji avec Moele-Bénin pour une expérience qui existe déjà aux États-Unis », déclare t-il. C’est pourquoi dans les prochains, les quatre autres coordinations seront installées. Mais pour l’heure, Ils donnent rendez-vous aux militants et militantes du parti pour célébrer l’an un de Moele-Bénin à Parakou du samedi 27 au dimanche 28 juillet 2019.

Venance Tonongbé