lamétéo.info
Actualités

Réunion d’évaluation sur la gouvernance des migrations à Cotonou : une position commune africaine et des recommandations

Partager

Du lundi 08 au mercredi 10 juillet 2024, Cotonou, capitale économique du Bénin, a accueilli une réunion d’évaluation et de renforcement des capacités des capacités des points focaux des États membres de l’Union Africaine (UA) et des Communautés Économiques Régionales (CERs) sur la gouvernance des migrations.

Organisée par l’Union Africaine, une rencontre internationale a rassemblé des représentants de divers pays africains pour discuter des défis et des opportunités liés à la migration sur le continent. Les discussions se sont concentrées sur la migration régulière et irrégulière, ainsi que sur les lignes directrices du document de politique sur la migration en Afrique. L’objectif était d’intégrer les préoccupations de tous les États membres afin d’améliorer la gouvernance des migrations sur le continent.

Durant ces trois jours, nous avons évalué la nécessité pour les pays africains d’harmoniser leur approche de la gouvernance des migrations ainsi que de définir les bases de la position commune africaine révisée sur la migration et le développement afin de rendre cette politique plus réaliste, pragmatique et efficace,” a expliqué Myrina Amoussouga, Directrice Générale des Affaires Consulaires et des Béninois de l’Extérieur (DGACBE) Cette nouvelle position est structurée autour de huit thématiques et de neuf questions transversales assorties d’une stratégie de mise en œuvre.

Prise de conscience et suivi des discussions

Les échanges ont mis en lumière la pleine conscience des gouvernements africains face à la réalité de la migration. “Nous sommes convaincus qu’avec notre sagesse collective, nos expériences partagées et notre engagement à collaborer, nous pouvons faire des progrès significatifs dans l’amélioration de la gouvernance des migrations à travers l’Afrique. Votre expertise et vos expériences sont inestimables alors que nous travaillons ensemble pour renforcer les capacités. Les résultats de cette réunion guideront la voie à suivre, assurant que les politiques continentales sur la migration restent pertinentes et efficaces pour répondre aux dynamiques évolutives de la migration,” a déclaré Angela Martins, Directrice par intérim du développement social, culture et sports de la Commission de l’Union Africaine.

Des participants

Myrina Amoussouga a assuré que les discussions se poursuivront pour affiner et améliorer le rapport et les recommandations, avec une autre rencontre prévue à Accra pour compléter ces échanges.

Recommandations

La réunion a également formulé des recommandations. Parmi celles-ci, l’intégration de la question migratoire dans les programmes éducatifs a été particulièrement soulignée. “L’harmonisation des programmes scolaires, de sorte à faciliter les équivalences de diplômes et la reconnaissance de compétences,” a ajouté la Directrice Générale des Affaires Consulaires et des Béninois de l’Extérieur (DGACBE).

Myrina Amoussouga, Directrice Générale des Affaires Consulaires et des Béninois de l’Extérieur (DGACBE)

“Ce furent trois jours d’intenses activités, comme en témoignent la qualité de votre rapport ainsi que les recommandations formulées à l’issue des travaux dans une ambiance conviviale et fraternelle. Je déclare, au nom du Ministre des Affaires Étrangères, officiellement clos les travaux de la réunion d’évaluation et de renforcement des capacités des points focaux des États membres de l’Union Africaine et des Communautés Économiques Régionales sur la gouvernance des migrations en Afrique,” a conclu la représentante du Ministre des Affaires Étrangères, Myrina Amoussouga.

Il faut souligner que cette rencontre de Cotonou a bénéficié de l’accompagnement financier et technique de la GIZ.

Raïssa NOUGBODOHOUE


Partager

Articles similaires

Lutte contre le paludisme et l’insalubrité à Cotonou : 8 clubs Lions consacrent 8 jours au quartier Djidjè

Venance TONONGBE

Covid-19 Bénin : « D’une centaine de cas par semaine, nous sommes passés à des milliers », alerte le ministre de la santé

Venance TONONGBE

Recrutement dans l’Armée de l’Air 2023 au Bénin : les résultats de la présélection des tests psychotechniques disponibles

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page