lamétéo.info
Actualités

Le Bénin accueille une réunion sur la politique migratoire en Afrique et la position commune africaine

Partager

Cotonou, la capitale économique du Bénin, est l’hôte d’une importante réunion d’évaluation des capacités des points focaux des États membres de l’Union Africaine (UA) et des Communautés Économiques Régionales (CERs) sur la gouvernance des migrations.

Organisé par l’Union Africaine, un événement se tient du lundi 8 au mercredi 10 juillet 2024 et réunit les points focaux venus de divers pays du continent. Cette réunion vise à valider des documents concernant le cadre politique migratoire en Afrique et la position commune africaine sur la migration et le développement.

La réunion a pour principal objectif de valider les documents relatifs au cadre politique migratoire en Afrique et à la position commune africaine sur la migration et le développement. Ces documents sont essentiels pour renforcer la participation de l’Afrique dans la gestion des migrations, un enjeu face aux nombreux défis contemporains.

Dans son discours d’ouverture, Myrina Amoussouga, représentante du ministre des Affaires Étrangères du Bénin et directrice générale des affaires consulaires des Béninois de l’extérieur, a souhaité la bienvenue aux participants et présenté un aperçu du programme des trois jours. Elle a souligné l’importance de tirer des enseignements de l’évaluation et de mettre en œuvre les politiques migratoires pour l’Afrique. “Nous serons amenés à tirer des enseignements de l’évaluation que nous aurons à établir et à faire la mise en œuvre du cadre de politiques migratoires pour l’Afrique et de la politique commune africaine sur la migration et le développement et à établir les bases pour le renouvellement de cette politique commune. Nous aurons également l’occasion de partager les expériences et de renforcer nos capacités de gouvernance des migrations durant la formation prévue à cet effet”, a-t-elle déclaré.

Aïssatou Teigne Diouf, conseiller technique au secrétariat d’État chargé des Sénégalais de l’extérieur, a également pris la parole pour souligner l’importance des documents à valider. Elle a affirmé que ces documents permettront à l’Afrique de mieux faire face aux défis migratoires actuels. “Si ils sont validés, ils feront de telle sorte que l’Afrique et les Africains puissent davantage participer à cette nouvelle ère de la migration qui, qu’on le veuille ou non comporte beaucoup de défis”, a-t-elle affirmé.

Des participants

La réunion a été officiellement ouverte par Myrina Amoussouga, qui a insisté sur l’importance des travaux à venir pour la gouvernance des migrations en Afrique. “La gouvernance des migrations en Afrique dans les années à venir dépendra de nos travaux d’aujourd’hui. Je déclare au nom du ministère des Affaires Étrangères officiellement ouverts les travaux de la réunion d’évaluation et de renforcement des capacités des points focaux des États membres de l’Union Africaine et des Communautés économiques régionales sur la gouvernance des migrations”, a-t-elle conclu.
Les discussions et les conclusions de ces trois jours seront déterminantes pour l’avenir de la politique migratoire sur le continent.

Raïssa NOUGBODOHOUE


Partager

Articles similaires

Production d’ananas au Bénin : les producteurs invités à se faire recenser

Venance TONONGBE

Droit des femmes au Bénin : « trois axes guident notre politique », le ministre Romuald Wadagni

Venance TONONGBE

Tournée gouvernementale au Bénin : Voici des réponses aux 1.100 doléances et préoccupations formulées [Conseil des ministres]

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page