lamétéo.info
Actualités

Au Bénin, le recrutement de 200 jeunes lancés pour des formations en hôtellerie, installation de panneaux solaires… mécanicien agricole

Partager

Bonne nouvelle pour les jeunes diplômés sans emploi de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP). La direction de l’ETFP vient d’initier une activité de reconversion pour 200 de ces jeunes.

Les métiers de l’énergie renouvelable, l’hôtellerie, le tourisme, la restauration, ainsi que l’installation et la maintenance de panneaux solaires et d’énergie photovoltaïque, de mécanicien agricole, de biodigesteur et de production de compost amélioré, sont les domaines porteurs dans lesquels les jeunes diplômés sans emploi de l’ETFP seront formés. Ces informations ont été communiquées par Amédé Monsia, chargé de l’orientation scolaire et professionnelle à la direction de l’enseignement secondaire, technique et professionnel, lors de son passage sur Bip Radio ce lundi 17 juin 2024.

Selon Amédé Monsia, cette activité de reconversion vise à faciliter l’employabilité des jeunes diplômés et à améliorer leur taux d’insertion professionnelle. Les détenteurs du CAP, du DEAT, et du DT âgés entre 25 et 35 ans, diplômés des établissements de l’ETFP, sont invités à déposer leur dossier du lundi 17 juin au vendredi 29 juin prochain.

Les pièces à fournir pour le dépôt des dossiers sont les suivantes :

  • Une lettre de motivation adressée à la direction de l’enseignement secondaire, technique et professionnel.
  • Une fiche d’inscription à retirer sur le lieu de dépôt du dossier.
  • Une copie de l’acte de naissance.
  • Une copie de l’attestation du diplôme du CAP, du DT ou du DEAT.
  • Une photo d’identité.


Les dossiers doivent être déposés à la direction de l’enseignement secondaire, technique et professionnel située à l’Étoile Rouge, ainsi qu’au niveau des directions départementales des enseignements secondaires, techniques et de la formation professionnelle, des lycées techniques professionnels, des lycées techniques agricoles, et des centres de formations techniques professionnelles publiques.

Marie Gildas COOVI

Partager

Articles similaires

Cybercriminalité et immigration au Canada : Sourou Edmond Sadonou met à nu les différents modes opératoires

Venance TONONGBE

Téléphonie mobile : le Bénin passe à 10 chiffres bientôt

Venance TONONGBE

Législatives 2023 au Bénin : Pourquoi voter pour le Bloc Républicain dimanche !

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page