lamétéo.info
Société

Jour de Tabaski : Voici les 5 animaux à immoler et les tenues recommandées selon ce guide religieux, imam à Kouandé

Partager

Le dimanche 16 juin prochain, la communauté musulmane du Bénin célèbre la Tabaski, une fête empreinte de traditions et de significations spirituelles. À l’approche de cet événement religieux, Zato, Imam d’une mosquée située dans la ville de Kouandé, au nord du pays, partage au micro de Lameteo les coutumes et les préparatifs associés à cette célébration.

Chez les musulmans, la Tabaski implique une série de préparatifs essentiels. Selon l’Imam Zato, tout commence par l’achat de la bête, mais pas n’importe laquelle. “Il y a différentes sortes de bêtes autorisées par la loi islamique : le mouton, le bœuf, le chameau, le cabri ou la chèvre”, précise le guide religieux.

Outre l’achat de l’animal, les fidèles se préparent également sur le plan vestimentaire. Zato insiste sur l’importance pour chacun d’être bien habillé ce jour-là, en dépit des moyens financiers. Les tenues sont lavées et préparées avec soin. “Tout le monde doit être beau et bien habillé, même si on n’a pas les moyens. Les tenues sont soigneusement préparées, lavées pour être propres, car l’islam prône la propreté”, a-t-il souligné.

Le jour de la fête, qui correspond au 10e jour du mois, débute par une prière matinale où les fidèles expriment leur gratitude envers Dieu, Allah. Après cette prière, chacun retourne chez soi pour procéder au sacrifice de l’animal. Une fois le sacrifice fait, la générosité et le partage sont au cœur de cette fête : “La viande est partagée en trois parties : une pour la famille, une pour les amis non-musulmans, et une pour les nécessiteux parmi les musulmans.”

En marge de ces préparatifs, la veille de la fête est marquée par le jour Arafat, où les musulmans jeûnent. Selon l’Imam, ce jeûne est recommandé et ses récompenses sont grandes, puisqu’il permet le pardon des péchés de l’année écoulée et de l’année suivante.

Marie Gildas COOVI

Partager

Articles similaires

LMD_Ghana :18 millions payés et pas d’autorisation de délivrance de diplômes dans les universités privées

Venance TONONGBE

Bénin : Des tonnes de coton réduites en cendres

Venance TONONGBE

Tragique accident à Nikki : 5 enfants perdent la vie dans une collision avec un pick-up

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page