lamétéo.info
Actualités

Orden Alladatin défie Talon : « Nous insistons… On pourrait lui désobéir »

Partager

Orden Alladatin, député à l’Assemblée nationale et membre de l’Union Progressiste le Renouveau (UPR), a exprimé son désaccord avec la réticence du président Patrice Talon à voir ses soutiens communiquer sur ses réalisations. Lors d’une apparition à la télévision nationale ORTB, Alladatin a évoqué la possibilité de désobéir au chef de l’État pour mieux parler de ses réalisations.

Orden Alladatin prône la désobéissance pour valoriser les réalisations de Talon. « Nous insistons pour mieux parler. Et je crois que de ce point de vue, on pourrait lui désobéir (…) Pourquoi celui qui a fait tant de choses, on va le vitrioler au quotidien pour dire qu’il n’a rien fait », a déclaré Orden Alladatin ce dimanche 26 mai sur l’ORTB.

Le député a rappelé que les réalisations de Patrice Talon depuis le début de son mandat sont considérables et qu’elles méritent d’être soulignées. « Ce qu’il a fait, si on le faisait depuis 1960, on n’en serait pas là. Et vous le savez tous. Je dis que vous le savez tous. »

Priorité aux réformes

Alladatin a précisé que les infrastructures, bien qu’importantes, ne sont pas la seule priorité. « Les infrastructures, pour moi, ça vient même en dernier plan. Les réformes qui ont été faites pour asseoir le pays comme un pays bien gouverné et respecté, c’est énorme. Je dis les réformes qui sont faites pour instaurer la respectabilité du pays, d’accord, un pays bien gouverné, consacré par tous. »

Efforts continus nécessaires

Il a mis l’accent sur l’importance des réformes pour le développement durable du Bénin, ajoutant que les efforts doivent être continus pour produire des résultats tangibles. « Ce n’est pas faire des efforts aujourd’hui, chuter demain et reprendre après-demain. Ça n’amène nulle part. C’est un effort soutenu. Parfois j’entends des gens dire, il y a tout ça mais on ne sent rien encore. Il faut dire que pour que l’on le sente vraiment, c’est sur le temps qu’il faut introduire cette rigueur-là. »

Répondant à ceux qui disent que les résultats des réformes ne se font pas encore sentir, Alladatin a appelé à la patience et à la persévérance. « Ce n’est pas serrer la ceinture sur dix ans le problème… Il faut se convaincre qu’on ne peut pas s’en sortir si on ne fait pas des efforts. », a-t-il conclu.


Partager

Articles similaires

Banouto de retour sur la toile avec des enquêtes sur les défis socio-économiques et sécuritaires des communes frontalières du Bénin

Venance TONONGBE

“L’évaluation diagnostique des 24 août et 7 septembre 2019 n’a rien apporté de positif à l’école béninoise”, constate le FRONT

Venance TONONGBE

Conformité Vs Universalité : Attention ! Le nazisme est arrivé par la peur, prévient Jean-Christophe Fromentin

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page