lamétéo.info
Actualités

Vaccins antipaludiques au Bénin : 6 000 enfants déjà vaccinés dans 3 zones sanitaires

Partager

Après le déploiement de la phase pilote de vaccination contre le paludisme au Bénin, les premiers résultats enregistrés ont suscité l’engouement de plusieurs pays venus s’inspirer du modèle béninois. Invité sur Bip Radio ce vendredi 24 mai 2024, Docteur Landry Kaukley, Directeur de la vaccination et de la logistique à l’Agence nationale des soins de santé primaires, a évoqué les motifs du déplacement de ces représentants venus de six pays africains.

Le Bénin se révèle désormais comme un exemple en matière de soins de santé primaires en Afrique. Alors que les premières doses de vaccins antipaludiques sont déjà administrées à environ 6 000 enfants béninois dans les zones sanitaires Allada-Toffo-Zê, Savalou-Bantè et Banikoara, des experts venus du Burundi, du Tchad, de la République démocratique du Congo, du Mozambique, de la République centrafricaine et du Niger voisin sont descendus à Cotonou pour observer et s’informer sur les modalités d’introduction de ce vaccin dans leurs programmes sanitaires.

Au cours de leur séjour, les délégués ont sillonné quelques centres de santé de la phase pilote de vaccination et échangé avec les autorités sanitaires béninoises sur les expériences faites au cours de ce déploiement. « Nous avons partagé beaucoup de bonnes pratiques en termes de coordination, comment on organise la coordination de toutes ces activités autour de l’introduction du vaccin, la coordination au niveau des ministères et des partenaires pour pouvoir atteindre l’objectif d’introduire le vaccin. Nous avons partagé aussi les pratiques en termes de communication et de stratégie à adopter pour mobiliser davantage les populations et faire face aux rumeurs, aux fausses informations qui circulent. Nous avons aussi partagé des expériences en termes de stratégie de vaccination », a fait savoir Docteur Landry Kaukley, Directeur de la vaccination et de la logistique de l’Agence nationale des soins de santé primaires.

Campagne de vaccination

Le Bénin, qui a entamé depuis trois semaines la vaccination des enfants, a aussi profité de cette occasion pour évaluer les résultats issus de cette première phase d’inoculation des doses de vaccins antipaludiques. « Sur près de 6 000 enfants, on a moins de 20 cas d’effets secondaires qui ont été rapportés, essentiellement des fièvres. Comme on l’a toujours dit, c’est un vaccin sûr qui a un profil de sécurité très bon. Juste des fièvres accompagnées de quelques douleurs au site d’injection, et cela a été géré très rapidement », a évoqué Dr Kaukley.

En dehors de ces cas recensés et de leur traitement, le médecin a rassuré du suivi régulier effectué. « Au niveau des formations sanitaires, les enfants ont été pris en charge gratuitement, d’ailleurs, et des conseils appropriés ont été donnés. En dehors de cela, nous suivons vraiment avec beaucoup d’attention. Nous n’avons rien d’alarmant autour de cette vaccination. », a-t-il indiqué.

Inès Vicky BIO

Partager

Articles similaires

«Avec moi, on fait ce qu’on a à faire ou on ne fait rien…», Wilfried Léandre Houngbédji sur la rigueur du président Talon

Venance TONONGBE

Le Bénin lance un prix : transformer des audios et textes en Fon, Yoruba et Dendi en images grâce à l’IA pour gagner 2 millions de FCFA

Venance TONONGBE

Anselme Amoussou préfère le roi Toffa à Behanzin : « Je suis de nature à m’agenouiller pour le chef si…»

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page