lamétéo.info
International

Présidentielle au Tchad : environ vingt jours pour convaincre le peuple

Partager

La campagne électorale pour la présidentielle s’est ouverte au Tchad dimanche 14 avril. Les candidats en lice notamment le premier ministre Succès Masra et le chef de la transition Mahamat Déby Itno ont ouvert les hostilités à Ndjamena, la capitale.

La course à l’électorat a démarré dimanche 14 avril au Tchad, en prélude au scrutin présidentiel du 6 mai prochain, qui doit mettre fin à 3 ans de transition politique depuis le décès de l’ancien président Idriss Déby Itno en 2021.

Le Général Mahamat Idriss Déby, fils du défunt président et chef de la transition, a lancé sa campagne à Ndjamena, la capitale, avec un meeting géant sur la Place de la Nation, dans l’après-midi du dimanche. Son adversaire, l’opposant Succès Masra, devenu Premier ministre, a quant à lui, ouvert les hostilités dans la matinée, par une grande caravane dans toute la ville.

Les candidats en lice ont environ 20 jours pour convaincre le peuple tchadien de leur projet de société. Pour atteindre cet objectif, les promesses de sont enchaînées dès le premier jour des campagnes électorales. Selon RFI, le premier ministre annonce déjà plusieurs chantiers notamment, l’éducation, l’eau, l’énergie et du travail pour les jeunes de chaque village ; le tout, sous son slogan « Transformons l’impossible en possible ».

Mahamat Idriss Déby a de son côté, exhibé son bilan de trois ans de transition devant le parterre de Tchadiens rassemblés sur la plus grande place de la capitale, accompagné d’une kyrielle de promesses. Il promet non seulement des écoles et 100% d’électricité, mais également 7 000 kilomètres de routes, la santé pour tous, la diversification de l’économie et l’investissement dans l’agriculture.

D’autres figures de l’opposition qui ont également posé leurs candidatures comme l’ancien Premier ministre Albert Pahimi Padacké annoncent le coup d’envoi de leurs campagnes dans cette semaine.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Législatives en France : «Nous serons une opposition ferme.», prévient Marine Le Pen

Venance TONONGBE

Terrorisme: Deux djihadistes Burkinabés condamnés à 20 ans de prison

Venance TONONGBE

Gabon: Sylvia Bongo accusée de “blanchiment de capitaux”

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page