lamétéo.info
International

La Russie de Poutine durcit sa répression contre le mouvement LGBT : des personnes déclarées “terroristes et extrémistes”

Partager

La récente reconduction de Vladimir Poutine à la tête de la Russie pour six ans s’accompagne d’une décision contre les minorités sexuelles : placer le “mouvement international LGBT” sur la liste des personnes déclarées “terroristes et extrémistes”.

Les autorités russes ont renforcé leur répression en plaçant en détention provisoire les gérants d’un bar situé dans l’Oural, risquant jusqu’à dix ans de prison pour “extrémisme” LGBT+. Selon les accusations portées contre eux, “les accusés, des personnes ayant une orientation sexuelle non traditionnelle, (…) soutiennent également les opinions et les activités de l’association publique internationale LGBT interdite dans notre pays”.

L’annonce de la désignation du mouvement LGBT comme “terroriste et extrémiste” intervient alors que Vladimir Poutine vient d’être reconduit à la tête du pays pour un nouveau mandat de six ans.


Partager

Articles similaires

Le Niger met fin à la coopération militaire avec l’UE

Venance TONONGBE

Crise catalane: l’étonnant silence de l’Europe

Venance TONONGBE

Défilé militaire à Moscou pour la victoire de 1945, avec la présence de troupes de ce pays africain

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page