lamétéo.info
Actualités

AME à reverser dans la fonction publique au Bénin : voici pourquoi la promesse du gouvernement n’est pas encore tenue

Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du gouvernement béninois, Ph : Lameteo
Partager

Lors d’une rencontre avec la presse le mercredi 20 mars 2024, Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du gouvernement du Bénin, a réitéré l’engagement de l’État à reverser les Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) dans la fonction publique.

La promesse du gouvernement de reverser les AME dans la fonction publique sera tenue. « C’est une question de temps », a déclaré Wilfried Léandre Houngbédji en assurant que le gouvernement travaillait sur les modalités pour garantir aux AME « un statut plus stable » et leur permettre de se concentrer pleinement sur leur mission éducative.

Si jusque-là, le reversement n’est pas encore une réalité, cela est essentiellement dû à des contraintes budgétaires. En effet, selon le Porte-parole du gouvernement, le nombre d’AME déployés dépasse les 30 000, et le gouvernement prévoit de les reverser tous dans la fonction publique. Cependant, cela représente un défi financier important, avec un impact estimé à plusieurs milliards de francs CFA sur le budget de l’État.

En attendant ce processus de reversement, le gouvernement, en Conseil des ministres du Bénin du 18 mars 2024 a pris de nouvelles mesures pour soutenir les AME et garantir leur bien-être pendant cette période de transition. Ces mesures comprennent la réintégration des AME radiés pour fait de grève, le prolongement de la période de rémunération de 11 à 12 mois, une assurance maladie similaire à celle des fonctionnaires de l’État, le droit aux congés de maternité pour les AME de sexe féminin, la perception d’une allocation de 20 000 FCFA par mois pour service d’intérêt national à partir de mars, et enfin la gratuité de scolarité pour les enfants des AME.


Partager

Articles similaires

Le patron du groupe Wagner appelle Emmanuel Macron à l’aide en Centrafrique, la raison !

Venance TONONGBE

Le Bénin renforce la sécurité à l’Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cadjèhoun avec un système de vidéoprotection en vue

Venance TONONGBE

Réforme en vue pour l’exploitation de sable par dragage dans le Grand Nokoué : Les populations riveraines en attente de changement

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page