lamétéo.info
Société

Bertin Koovi répond à Daagbo de Banamè au sujet de la faiblesse s3xuelle : “Je te tire chapeau, tu as de l’imagination”

Partager

Une polémique secoue les réseaux sociaux au Bénin entre Bertin Koovi et Parfaite, Daagbo de Banamè, de son vrai nom Vicentia Tadagbé Tchranvoun-Kinni, autoproclamée “dieue”, au sujet de la virĪlité des hommes.

Suite à l’exhortation de Daagbo, “dieue” de Banamè, à ses fidèles, en particulier les hommes souffrant de faiblesse s3xuelle, de demander une messe au prix de 600 FCFA pour obtenir la grâce divine, Bertin Koovi, économiste fondamentaliste bien connu dans le pays, n’a pas tardé à réagir à cet appel.

Dans un message audio diffusé le 20 février, Bertin Koovi a directement répondu à Parfaite, remettant en question son appel à la prière pour résoudre les problèmes de virĪlité masculine. Koovi a exprimé son scepticisme quant à l’efficacité d’une telle pratique, suggérant plutôt l’utilisation d’un produit appelé “Toro”, mis en vente, qui, selon lui, offre des résultats remarquables en matière de performance s3xuelle.

LIRE AUSSI : “Une messe ce soir à 600 F pour les hommes souffrant de faiblesse s3xuelle” : Parfaite, Daagbo et dieue de Banamè prend soin de ses fidèles

Koovi a souligné l’absurdité selon lui de recourir à la prière pour résoudre des problèmes de ce genre. Il a également critiqué l’idée de solliciter de l’argent pour ce type de pratiques, montrant l’importance de la rationalité et de la pertinence dans les demandes faites aux fidèles.

Toutefois, il félicite ironiquement Daagbo sur un point : “Je te tire chapeau franchement. On peut te détester on peut dire tout ce qu’on veut mais tu as de l’imagination, tu sais user de la psychologie de la communication car combien d’hommes même faisant 10 minutes, 1 heure de temps ne se sentent pas toujours diminués et veulent plus encore de temps à la s3xualité ? Tu as compris ce qu’il faut dire pour que les hommes sortent l’argent.”

L’économiste a par ailleurs déclaré que la prière devrait être réservée à des sujets plus cruciaux, comme la pluie pour les cultures ou la prospérité économique, et non à des questions de virĪlité masculine déjà résolues par des solutions tangibles comme “Toro”.

Raïssa NOUGBODOHOUE

Partager

Articles similaires

Bénin_Élection Peace Lady : Moi Lady, j’ambitionne…

Venance TONONGBE

Un e-book et des podcasts pour se faire recruter

Venance TONONGBE

Lolo Andoche : nouvelle collection Été 2021, retour aux chemises Hawaiiennes, à prix doux

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page