lamétéo.info
Actualités

“Ce sont les partis qui se sont désolidarisés de lui”: Réactions contrastées à la déclaration de Patrice Talon sur la révision constitutionnelle et le 3è mandat

Partager

À Abomey, à quelque 135 kilomètres de Cotonou, les citoyens béninois ont pris connaissance de la déclaration du Chef de l’État, Patrice Talon, lors de sa rencontre avec la presse concernant la révision éventuelle de la constitution et la question du 3ème mandat présidentiel. Cette déclaration a suscité diverses réactions parmi la population et les acteurs politiques locaux.

Le jeudi 8 février, lors de sa rencontre avec les médias, le président Talon a catégoriquement exclu toute idée de révision constitutionnelle et a réaffirmé son engagement à respecter son deuxième et dernier mandat constitutionnel, écartant ainsi toute possibilité d’un troisième mandat présidentiel.

À ce sujet, certains citoyens et acteurs politiques ont exprimé leur soutien et leur satisfaction quant à la position claire du Chef de l’État.

“Je pense que c’est une bonne chose”, a déclaré un résident d’Abomey. “Si aujourd’hui le président Talon prend les devants et rejette fermement l’idée d’un troisième mandat, cela apaisera les tensions et les suspicions qui planaient dans l’air.”

Un autre citoyen a souligné l’intégrité et la rigueur du président Talon : “Le Chef de l’État, Patrice Talon est un homme de principe. Il a déjà affirmé son respect pour les règles établies par notre constitution. Ses partisans doivent suivre son exemple et ne pas chercher à aller à l’encontre de ses décisions.”

Propos de quelques citoyens interrogés au micro de Lameteo

Cependant, d’autres voix ont exprimé des avis divergents, notamment sur la question du 3ème mandat présidentiel :

“Je reste favorable à un troisième mandat”, a déclaré un résident. “Le développement du pays nécessite parfois une continuité dans la gouvernance. Même le président Macron à Paris a ouvert le débat sur cette possibilité.”

Pourtant, la majorité des réactions soutiennent la décision du président de respecter les termes de son mandat constitutionnel. Certains ont également critiqué l’initiative de certains députés de proposer une révision constitutionnelle, suggérant un désaccord au sein de la mouvance présidentielle :

“Ce sont eux qui se sont désolidarisés de sa vision”, a déclaré un observateur politique. “Le président Talon a clairement exprimé son opposition à toute révision constitutionnelle, mais certains députés de sa mouvance ont introduit un projet de loi en ce sens. Cela montre que la cohésion au sein de la mouvance présidentielle est mise à l’épreuve.”

Raïssa NOUGBODOHOUE

Partager

Articles similaires

Adhésion de 02 organisations de jeunes à Moele-Bénin : « Soyez une jeunesse qui ne démissionne pas…» (Léontine Mitchaï)

Venance TONONGBE

« Le facteur humain (du BR) n’interpelle-t-il pas le social (du PSD)? »: Mouhamed M. GUERGUISSE justifie le choix du PSD de Emmanuel Golou

Venance TONONGBE

Bénin : Guy Mitokpè, son cœur bat pour deux partis politiques opposés à Talon

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page