lamétéo.info
Actualités

Après Paulin Hountondji, le Bénin perd un autre philosophe de renom

Partager

Le monde intellectuel béninois est plongé une nouvelle fois en deuil avec le décès mercredi 7 février, du professeur Stanislas Spero Adetovi.

Écrivain, philosophe et ancien ministre de la Culture et de l’information du Bénin, le professeur Stanislas Spero Adetovi a trépassé mercredi 7 février à Ouagadougou à l’âge de 90 ans, rejoignant son compatriote et collègue philosophe, Paulin Hountondji, décédé le jeudi 1er février dernier à Cotonou.

Stanislas Spero Adetovi est un grand philosophe reconnu grâce à sa plume très critique de Senghor et de la négritude. Il est l’auteur du livre «Négritude et Négrologues», paru en 1972 et devenu célèbre. L’écrivain béninois est aussi l’auteur de l’ouvrage «N’Krumah, ou le rêve éveillé».

Le philosophe béninois est un ancien recteur de l’Université des mutants de Gorée au Sénégal. Il a enseigné la discipline mère de toutes les sciences à l’université Paris VII. Nommé ministre par deux fois dans les années 60, il a élu domicile dans la capitale burkinabé après une longue carrière passée à la tête de la branche régionale de l’UNICEF.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Bénin : un kaléta déposé en prison à Cotonou

Venance TONONGBE

Projet d’Accès Durable et Sécurisé du Bénin à l’Energie Électrique : les personnes affectées seront bientôt dédommagées

Venance TONONGBE

Des jeunes contre la vaccination anti-covid19: Mbappé sollicité pour convaincre

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page