lamétéo.info
International

Endetté jusqu’au cou, ce pays africain se déclare en défaut de paiement de ses créances

Partager

Un nouveau pays vient compléter la liste des pays d’Afrique en situation de défaut de paiement de leurs dettes depuis 2020. L’Éthiopie a annoncé mardi être en défaut de paiement de sa dette extérieure.

Le mardi 26 décembre, l’Éthiopie a manqué le versement de 33 millions de dollars (environ 20 milliards de FCFA), correspondant au remboursement des intérêts d’un emprunt obligataire. Cette déclaration de défaut survient après une période de grâce de 14 jours, accordée à la suite de la dernière échéance le 11 décembre dernier. Le pays, embourbé dans une série de crises, dont la guerre civile dans la région du Tigré et les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19, n’a pas présenté de paiement à ses créanciers privés lors du dernier jour ouvrable bancaire international le 22 décembre.

L’Éthiopie rejoint ainsi la Zambie et le Ghana qui, en 2020, ont également fait face à des difficultés de paiement de leurs dettes. Le premier ministre Abiy Ahmed et son gouvernement sont maintenant confrontés à la nécessité d’élaborer un nouveau mécanisme pour négocier de nouveaux accords avec les détenteurs d’obligations privées afin de régler cette dette.

Selon RFI, il y a quelques mois, l’Éthiopie avait réussi à obtenir une suspension provisoire du service de sa dette, évaluée à 1,5 milliard d’euros, soit près de 1000 milliards de francs CFA, pour une période de deux ans. Cependant, cette suspension était conditionnée à la conclusion réussie des négociations en cours avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un accord de prêt d’ici mars 2024.

L’économie éthiopienne, déjà en difficulté, est fortement impactée par les conflits persistants, en particulier la guerre civile dans la région du Tigré et le conflit en cours dans la région Amhara.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Meurtre de Kim: l’aéroport va être nettoyé

admin

Attaque armée d’une église catholique italienne en pleine messe, le bilan

Venance TONONGBE

Coup d’état au Niger : l’Algérie appelle à la réinstallation de Bazoum mais pas d’accord pour une intervention militaire

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page