lamétéo.info
Actualités

Ses relations avec la France, la Chine ou l’Arabie Saoudite, le Bénin dit les assumer

Partager

Dans un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique le 23 décembre 2023, le ministre des Affaires étrangères du Bénin, Olushegun Adjadi Bakari, a mis en lumière les orientations actuelles de la diplomatie béninoise, soulignant la volonté du pays de tenir fermement le gouvernail de ses relations internationales.

Depuis l’accession au pouvoir du gouvernement de la rupture en 2016, le Bénin a adopté une approche audacieuse et décomplexée dans ses relations avec ses partenaires historiques, dont la France, et d’autres nations émergentes. Cette dynamique s’est renforcée avec l’arrivée de Olushegun Adjadi Bakari à la tête du ministère des Affaires étrangères en juin 2023, plaçant l’accent sur une diplomatie orientée vers l’économie.

Lors de l’entretien, le ministre a souligné la pleine acceptation du Bénin de ses relations apaisées avec la France, tout en affirmant son amitié avec des pays tels que la Chine et l’Arabie Saoudite. « Au Bénin, nous assumons pleinement nos relations qui sont apaisées avec la France, comme nous assumons notre amitié avec la Chine ou l’Arabie Saoudite », a déclaré Shegun Bakari.

Il a également abordé la question des sentiments anti-français qui peuvent être observés sur le continent, soulignant que cela n’a aucun impact sur la coopération bilatérale entre le Bénin et la France. Le ministre a mis en avant la diplomatie décomplexée du pays, permettant le renforcement des relations avec les partenaires historiques tout en développant des relations dynamiques avec de nouveaux acteurs internationaux.

L’entretien a également mis en lumière l’ouverture du Bénin au monde, avec des déplacements stratégiques à l’étranger par les autorités nationales. En particulier, la visite du président Patrice Talon en Chine en septembre dernier a marqué un tournant significatif, passant des relations amicales à des relations stratégiques entre Cotonou et Pékin.

Sur le plan militaire, Shegun Bakari a souligné que la défense du territoire national est une priorité, en particulier avec les intrusions djihadistes au nord du pays. Il a noté que le gouvernement béninois reste ouvert à la collaboration avec des partenaires de tous horizons, soulignant qu’aucun partenariat n’est exclu pour assurer la sécurité du pays.

Cependant, le ministre des Affaires étrangères a rappelé fermement la souveraineté du Bénin et son contrôle exclusif sur ses relations extérieures. « Le Bénin s’appuie sur ses choix personnels, et personne ne lui dicte la position à adopter », a-t-il conclu, soulignant la volonté du pays de rester maître de sa destinée diplomatique.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Bénin : Appel pressant de plus de 1000 détenteurs de doctorat pour leur recrutement au sein des universités

Venance TONONGBE

Réponses Gouvernementales sur la nomination de Pascal Nyamulinda à l’ANIP : Éric Houndété exprime son insatisfaction

Venance TONONGBE

Bill et Melinda Gates divorcent après 27 ans de vie en couple

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page