lamétéo.info
Actualités

Journée Internationale des Droits de l’Homme : la présidente de FED-ONG appelle à la renaissance de la femme au Bénin

Partager

En harmonie avec le reste du monde, le Bénin célèbre la Journée Internationale des Droits de l’Homme et des Peuples, un moment significatif qui donne une voix à ceux qui luttent pour la dignité, l’égalité et la justice. À cette occasion, Raïmath Djibril Moriba, présidente de l’ONG Femmes Engagées pour le Développement (FED-ONG), a prononcé une déclaration appelant à une renaissance de la femme au Bénin.

Ce 10 décembre 2023, Journée Internationale des Droits de l’Homme et des Peuples, le Bénin se joint au reste du monde pour réfléchir sur l’importance et la nécessité de promouvoir et protéger les droits fondamentaux de chaque individu. À cette occasion, Raïmath Djibril Moriba, présidente de FED-ONG, a appelé à une prise de conscience individuelle et collective en faveur des droits des femmes.

Les Droits de l’homme, c’est aussi une prise de conscience individuelle avant d’être collectivement avérée. Engageons-nous vers un changement de paradigmes qui induit une nouvelle approche et une nouvelle vision des Droits, surtout en ce qui concerne les femmes et les filles. Une nouvelle ère doit donc s’éveiller pour favoriser une émancipation effective des femmes et des filles”, a déclaré Moriba.

La présidente a présenté le concept novateur de la “Renaissance de la Femme”, élaboré par le consortium constitué de FED ONG et AFESMIB. Cette approche envisage un nouveau leadership et une vision éclairée et constructive des Droits de la femme, adaptés à leurs besoins et à leur capacité d’adaptation en tenant compte de leur contexte de vie.

En ce 10 décembre, Raïmath Djibril Moriba exprime sa gratitude pour les acquis en faveur du genre humain, soulignant particulièrement les progrès considérables en faveur du “Genre féminin”. Cependant, elle reconnaît que d’importants défis subsistent pour parvenir à l’égalité et au développement escompté dans l’environnement africain.

Pour y arriver, il urge d’appréhender les Droits au prisme du contexte économique, social et culturel. Cela va de l’intérêt de tous et surtout de l’équilibre des familles et de la société, qui doit rester connecté aux valeurs“, a souligné Moriba.

L’appel à l’action de la présidente résonne comme une invitation à la mobilisation collective pour la Renaissance de la Femme au Bénin.


Partager

Articles similaires

Bénin: « La constitution de 1990 et même modifiée en 2019 est un poison » (Jacques Ayadji)

Venance TONONGBE

Législatives 2023 au Bénin : La Conférence Épiscopale s’adresse aux acteurs pour l’intérêt général

Venance TONONGBE

Interdiction de l’exportation de la ferraille au Bénin : le gagne-pain des acheteurs des fers usés de quartier sauvegardé

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page