lamétéo.info
Actualités

La Communauté de Sant’Egidio du Bénin lance l’appel à la paix 2023 avec “L’audace de la paix”

Partager

La Communauté de Sant’Egidio du Bénin a réaffirmé son engagement en faveur de la paix lors d’une rencontre interreligieuse et de prière qui s’est déroulée ce samedi 2 décembre 2023 à l’Institut pontifical Jean-Paul II de Cotonou.

Place sous le thème “L’audace de la paix”, la Communauté de Sant’Egidio du Bénin a réuni des représentants de diverses confessions religieuses du pays, tous unis dans un appel commun à la préservation de la paix, tant sur le territoire national qu’à travers le monde .

L’événement a pour objectif de sensibiliser sur l’importance cruciale de la paix dans un contexte international marqué par des tensions persistantes. Dr Léopold Djogbédé, responsable de la communauté au Bénin, a souligné dans son mot de bienvenue que cette rencontre était un repositionnement nécessaire pour les confessions religieuses dans le contexte actuel où la paix est mise à mal.

« Nous réagirons au cri de millions de femmes et d’hommes qui souffrent à cause de la guerre, des crises qu’elle a provoquées, du désastre écologique, de l’abandon auquel ils sont condamnés », a déclaré le Dr Djogbédé, mettant en avant la responsabilité collective de promouvoir la paix.

Le Père Ghislain Sanny, directeur diocésain des œuvres pontificales missionnaires de l’archidiocèse de Cotonou, a montré l’importance de remettre l’humain au cœur de son environnement primitif pour redécouvrir l’identité humaine. « Avoir l’audace de la paix, c’est oser recommencer à redécouvrir notre identité de personnes humaines désirées, aimées et appelées à la vie, qui ne s’épanouissent et ne se remplissent qu’en vivant d’amour », à- a-t-il ajouté.

Dr Widade Naibi de la communauté musulmane a mis l’accent sur l’éducation comme un moyen crucial pour atteindre une paix durable. Selon elle, l’idéal est de remettre en question l’impact de l’homme dans la démarche de la paix à travers “l’éducation d’être en paix, de vivre la paix et de partager la paix”.

Dah Adoko Hounnongan Gbêdiga, président de l’Union des associations et organisations des religions endogènes du Bénin (UAOREB), a soutenu que la joie est l’esprit de la paix et doit rester indissociable de cette dernière. « Pour concrétiser cette dite paix, il faut constituer l’audace de la joie », a-t-il affirmé.

Le message fort de cette rencontre interreligieuse est qu’ “Aucune violence ou guerre n’est éternelle !” Les dirigeants religieux et personnalités publiques présents ont unanimement exprimé leur engagement en faveur de la paix, marquant ainsi un pas de plus vers la construction d’un monde plus harmonieux et équitable.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Souveraineté internationale du Bénin : «Le président Talon fait bouger les lignes», se réjouit Jacques Ayadji et fait une demande

Venance TONONGBE

Bénin : La césarienne, toujours gratuite ? Voici la réponse de Wilfried Léandre Houngbédji

Venance TONONGBE

Bénin| L’évaluation des dossiers de 82 agences de placement d’enseignant déclarée infructueuse

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page