lamétéo.info
Actualités

De faux contrôleurs de prétendues ONG dans les marchés et bars au Bénin : Le Gouvernement réagit

Partager

Au Bénin, la quiétude des marchés, bars, restaurants et magasins troublée par des individus se faisant passer pour des membres d’Organisations Non Gouvernementales (ONG) prétendant effectuer des contrôles au nom de la protection des consommateurs. Le gouvernement réagit et appelle les opérateurs économiques à la vigilance.

En Conseil des ministres du 29 novembre 2023, le gouvernement a mis en lumière des pratiques douteuses d’Organisations Non Gouvernementales (ONG) opérant dans les communes. Ces entités prétendent agir au nom de la protection des consommateurs, mais en réalité, elles se livrent à des activités illicites, notamment des contrôles prétendument mandatés dans les marchés, bars, restaurants, boutiques, magasins, et supermarchés.

Certains individus, se faisant passer pour des membres ou des représentants de ces ONG, utilisent des ordres de mission falsifiés, arborant parfois des tenues qui laissent croire qu’ils sont de la Police républicaine. Ces imposteurs n’hésitent pas à intimider les opérateurs économiques et, dans certains cas, à les rançonner.

Selon le compte rendu du Conseil des ministres, ces fraudeurs procèdent à une étape préliminaire astucieuse en se rendant dans les commissariats de police pour faire cacheter leurs supposés ordres de mission. Cette manœuvre vise à renforcer l’apparence de légitimité de leurs actions auprès de la population.

Le gouvernement rappelle que seuls les services compétents de l’État sont habilités à effectuer des contrôles, conformément aux attributions des ministères concernés. Il appelle donc les opérateurs économiques et les citoyens à la vigilance et les encourage à dénoncer toute personne se livrant à de telles activités frauduleuses.

Des instructions ont été données aux ministres concernés afin d’encadrer de manière plus rigoureuse les missions de contrôle. De plus, des mesures sont en cours pour que les individus déjà appréhendés répondent de leurs forfaits devant la justice.


Partager

Articles similaires

Lettre ouverte au HCR sur la situation des réfugiés rwandais

Venance TONONGBE

Vie chère au Bénin: « Les travailleurs sont à bout » : Chadaré de la COSI-Bénin a des solutions pour le gouvernement

Venance TONONGBE

Patrice Talon au chevet des soldats blessés: « J’ai été meurtri et sidéré par la violence des dégâts constatés sur nos vaillants soldats »

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page