lamétéo.info
International

Soupçons de coup d’État en Sierra Leone : la CEDEAO réagit

Partager

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a condamné un complot découvert visant à déplacer des armes et à perturber la paix et l’ordre constitutionnel en Sierra Leone.

La CEDEAO, qui promet la stabilité politique et le respect des principes démocratiques au sein de ses États membres, réaffirme sa politique de tolérance zéro à l’égard de tout changement de gouvernement anticonstitutionnel. L’organisation régionale condamne sans équivoque toute tentative de remise en cause de l’ordre établi par la constitution et exhorte à la préservation de la stabilité politique dans la région.

“La CEDEAO a pris connaissance avec un profond dégoût du complot de certains individus visant à détourner des armes et à troubler la paix et l’ordre constitutionnel de la Sierra Leone”, peut-on lire dans son communiqué rendu public ce 26 novembre 2023.

Dans ce communiqué, la CEDEAO condamne fermement cet acte et appelle à l’arrestation immédiate et à la poursuite judiciaire de tous les individus impliqués dans cette conspiration.

La déclaration de la CEDEAO souligne également son engagement indéfectible envers le soutien du gouvernement et du peuple de Sierra Leone dans leurs efforts pour approfondir la démocratie et la bonne gouvernance. La CEDEAO s’engage à collaborer étroitement avec les autorités sierra-léonaises pour renforcer la paix, la sécurité et promouvoir le développement socio-économique dans le pays.

A souligner que dans un communiqué rendu public, le gouvernement a annoncé ce dimanche 26 novembre 2023 que des individus ont tenté de forcer une armurerie militaire dans la capitale du pays Freetown et ont été repoussés.


Partager

Articles similaires

Une Africaine bat un record mondial avec 120 heures de cuisine ininterrompue

Venance TONONGBE

Nouvel épisode dans l’affaire Bongo : L’ex-Première Dame et son Fils transférés dans un « lieu tenu secret »

Venance TONONGBE

Fin de la convention de non-double imposition entre le Burkina et la France : Les entreprises françaises devront payer leurs impôts à l’Etat burkinabè dès demain

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page