lamétéo.info
International

Emmanuel Macron nomme Macky Sall en tant qu’envoyé spécial : l’opposition sénégalaise s’indigne

Partager

Une partie de l’opposition sénégalaise a publié vendredi soir une lettre ouverte envoyée au président français Emmanuel Macron, exprimant son mécontentement face à la nomination du président sénégalais Macky Sall en tant qu’envoyé spécial et président du comité de suivi du Pacte de Paris pour la planète et les peuples (4P).

Au Sénégal, une partie de l’opposition a publié une lettre ouverte envoyée au président français Emmanuel Macron, exprimant sa désapprobation face à la nomination du président sénégalais Macky Sall au poste d’envoyé spécial et président du comité de suivi du Pacte de Paris pour la planète et les peuples.

Selon RFI, dans la lettre ouverte, les 36 signataires du Fite (Front pour l’inclusivité et la transparence des élections) qualifient la nomination de Macky Sall de « désaveu humiliant envers le peuple sénégalais ». Ils estiment que le président français aurait dû prendre en compte le fait que Macky Sall n’a pas encore achevé son mandat présidentiel, même s’il a décidé de ne pas se représenter.

Le Fite accuse Emmanuel Macron de s’immiscer dans les affaires intérieures du Sénégal en faisant l’éloge de Macky Sall et de la démocratie du pays. Selon le front de l’opposition, de telles louanges dénotent une méconnaissance des rapports des missions électorales déployées au Sénégal en 2021 et 2022, rapports qui ont révélé des irrégularités dans le processus électoral.

Les membres de l’opposition rappellent également au président français les victimes des manifestations de mars 2021 et juin 2023, soulignées qu’au moins 100 personnes ont perdu la vie par balles au cours de ces mouvements populaires. Ils dénoncent également la détention continue d’un millier de personnes dans les prisons sénégalaises.

Le Fite rappelle à Emmanuel Macron que sous le régime de Macky Sall, une administration a refusé de remettre les fiches de parrainage au mandataire d’un candidat de l’opposition malgré une décision de justice.


Partager

Articles similaires

Au Togo, l’anglais, langue de communication entre collaborateurs, tous les vendredis dans un ministère

Venance TONONGBE

Gabon : Ali Bongo fait réviser la Constitution

Venance TONONGBE

Chaque 4 secondes, une personne meurt de faim selon plus de 200 ONGs

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page