lamétéo.info
Actualités

Pour le soja, le gouvernement béninois prend des décisions : baisse drastique de la taxe à l’exportation et libération totale du secteur

Partager

Suite à des discussions approfondies entre le gouvernement et une délégation de producteurs de soja, d’importantes décisions ont été prises pour la campagne de commercialisation du soja grain 2023-2024. Parmi celles-ci, la plus marquante est la réduction drastique de la taxe à l’exportation, passant de 140 FCFA à seulement 30 FCFA par kilogramme de soja grain.

Dans un communiqué officiel, en date de ce 16 novembre 2023 et signé par son Secrétaire Général, le Gouvernement a informé les producteurs, les opérateurs économiques et la population en général des nouvelles mesures qui entreront en vigueur dès cette campagne. La principale annonce concerne la libération totale du commerce du soja grain sur l’ensemble du territoire national. Les opérations d’achat, de vente, de transport, ainsi que les prix et les dates de début et de fin des opérations, seront désormais fixés librement par les acteurs de la filière.

Une autre mesure significative concerne l’exportation du soja, qui sera désormais libre et ne nécessitera plus d’agrément préalable. Cependant, le gouvernement a précisé que cette exportation se fera exclusivement par le port de Cotonou.

L’annonce la plus marquante pour les exportateurs est la baisse spectaculaire de la Contribution à la Recherche et à la Promotion Agricole (CRA) perçue au cordon douanier. Cette contribution, qui était de 140 FCFA par kilogramme au cours de la campagne précédente, a été réduite à seulement 30 FCFA par kilogramme de soja grain pour la campagne à venir. Cette mesure vise à stimuler les exportations de soja et à soutenir activement les acteurs de la filière.

Dans le communiqué, le gouvernement a exprimé ses vœux de réussite à l’ensemble des acteurs de la filière pour la campagne 2023-2024 de commercialisation du soja grain. Cette décision stratégique, visant à encourager le commerce et à soutenir les producteurs, est perçue comme un signal positif pour le secteur agricole dans son ensemble.


Partager

Articles similaires

Bénin : Alain Adihou des FCBE évoque les raisons qui bloquent le chef de file de l’opposition de travailler convenablement

Venance TONONGBE

Organisation Internationale du Travail : Sa Directrice du Bureau pays était en mission au Bénin, la raison

Venance TONONGBE

Assises nationales sur la croissance démographique au Bénin : Gilles Yabi de Wathi fait deux observations au gouvernement

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page