lamétéo.info
Actualités

Les Conseillers Pédagogiques des collèges et lycées du Bénin annoncent un boycott de l’Animation pédagogique de zone prévue mercredi : les raisons

Partager

C’est un mécontentement généralisé qui anime les Conseillers Pédagogiques (CP) réunis au sein du Syndicat national des conseillers pédagogiques des enseignements du second degré (SYNACOPESD) au Bénin. Ils ont pris la décision de boycotter l’Animation pédagogique de zone prévue à partir du mercredi 8 novembre 2023, couvrant tout le territoire national. Le secrétaire général du syndicat, Joseph Bara, a adressé un courrier à l’autorité ministérielle pour annoncer cette décision.

Les Conseillers Pédagogiques au sein du SYNACOPESD s’apprêtent à boycotter l’Animation pédagogique de zone prévue à partir du mercredi 8 novembre 2023 sur l’ensemble du territoire national. Le cœur de la contestation réside dans les difficultés rencontrées par les Conseillers Pédagogiques depuis leur transition du corps des Professeurs Certifiés au rôle de Conseillers Pédagogiques, peut-on lire dans une correspondance adressée à l’autorité ministérielle. Le parcours de ces enseignants, qui ont été chargés de ce rôle après avoir assumé leurs charges en tant que Professeurs Certifiés, qualifié de chaotique et difficile.

Malgré la mise en place de certaines réglementations, comme le décret n°2015-592 du 21 novembre 2015 portant statuts particuliers des corps des personnels enseignants de l’enseignement du second degré, les conditions de travail des CP n’ont pas été significativement évoluées. Les CP pointent du doigt la lourdeur administrative et les retards dans la mise en œuvre des réformes. De plus, le processus de formation des CP a été entravé, avec un grand nombre d’entre eux encore en attente de formation. La situation se serait aggravée également du fait du départ en retraite par dizaines de CP chaque année. ” Le mal dont souffre le sous-secteur s’apparente à l’hypertension qui attaque chacun des organes et les détruit irrémédiablement sans qu’aucun signe extérieur jusqu’à ce jour.”, dénonce le syndicat.

Le SYNACOPESD dit avoir tenté de rencontrer le Ministre de tutelle à plusieurs reprises, en vain, avant de décider de déclencher un boycott des activités du CP en octobre 2023. Suite à cette action, une réunion avec le Ministre a eu lieu le 5 octobre 2023, au cours de laquelle des décisions importantes ont été prises. Le syndicat a suspendu son mouvement de grève pour un mois en signe de bonne foi, mais depuis, peu de progrès ont été constatés.

Le syndicat évoque plusieurs points de préoccupation, notamment le non-fonctionnement du comité mis en place après la réunion avec le Ministre, l’attente de la mallette pédagogique du CP, le traitement des dossiers de primes et des actes de reclassement. De plus, des problèmes persistants dans les relations entre CP et inspecteurs ont été signalés.

Face à cette situation, les Conseillers Pédagogiques ont décidé de boycotter l’Animation Pédagogique de Zone prévue à partir du mercredi 8 novembre 2023 sur toute l’étendue du territoire national, et se réservant le droit de reprendre leur mouvement de grève après la suspension d ‘un mois, si leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils appellent notamment au paiement immédiat de toutes les premières dues aux CP, au démarrage rapide des activités du comité, à l’accélération de la publication des actes en attente et à la clarification de la situation des CP en attente de formation.


Partager

Articles similaires

Tablettes pour enfants: choix et contrôle parental, conseils d’un spécialiste pour une sécurité numérique (vidéo)

Venance TONONGBE

Le CNPA-Bénin veut assainir l’environnement médiatique et prend une décision

Venance TONONGBE

UAC Bénin : autorisation de soutenance de doctorat et de master subordonnée à un rapport de l’e-plagiat

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page