lamétéo.info
Actualités

Bénin : Pascal Todjinou révèle une tentative de corruption dans le monde syndical

Partager

L’ancien secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs du Bénin (CGTB), Pascal Todjinou, est invité à l’émission Zone franche de Canal 3 Bénin, diffusée ce 5 novembre 2023. Au cours de cette émission, il a partagé des anecdotes marquantes de sa carrière syndicale, mettant en lumière son intégrité face à la corruption, tout en révélant une tentative de corruption de la part d’un ancien ministre du Travail sous le président Boni Yayi.

Invité pour donner son point de vue sur l’actualité socio-politique du Bénin, sur la chaine de télévision Canal 3 Bénin, Pascal Todjinou en a profité pour partager une histoire sur une tentative de corruption qu’il aurait vécue dans le monde syndical, mettant en lumière les défis liés à l’intégrité et à la lutte contre la corruption.

Le syndicaliste a débuté en affirmant son engagement indéfectible envers l’intégrité et son refus de céder à la corruption dans le monde syndical. “En ce qui concerne les manipulations financières pour corrompre les gens, on ne peut pas m’approcher.” Cette déclaration a été suivie par une anecdote révélatrice.

Il a raconté une histoire illustrative concernant un ancien ministre du Travail, qu’il a choisi de ne pas nommer. Selon Todjinou, cet ancien ministre l’aurait contacté et insisté pour une rencontre en tête-à-tête. L’ancien président de la CGTB a accepté, mais s’est montré méfiant quant aux motivations de cette réunion privée.

Lors de la réunion, le ministre aurait exposé ses intentions, exprimant son souhait de collaborer de manière plus étroite avec Pascal Todjinou et la CGTB. Toutefois, la situation a pris un tournant lorsque le ministre aurait sorti une enveloppe et tenté de la remettre à M. Todjinou en prétendant que c’était pour couvrir les frais de carburant.

Pascal Todjinou, ne se laissant pas duper, a demandé le contenu de l’enveloppe, à quoi le ministre aurait répondu que c’était destiné au carburant. Todjinou a alors clairement refusé la proposition et a quitté la réunion, laissant l’enveloppe derrière lui. “Les autres (Les autres secrétaires généraux de confédérations syndicales NDLR) sont déjà passés. J’ai dit ah bon ? Ils sont déjà passés ? Moi je vais passer après (…) Je me suis levé. Je lui ai laissé son enveloppe.”, a raconté le syndicaliste.

Il a également souligné que la CGTB était la seule organisation syndicale en Afrique de l’Ouest et au Bénin à disposer de son propre siège à deux ou trois étages, ce qui témoigne de sa capacité à gérer ses affaires sans être influencée par des manipulations financières.

Raïssa NOUGBODOHOUE

Partager

Articles similaires

Taxe sur Momo : MTN Bénin annule sa nouvelle grille tarifaire

Venance TONONGBE

Mandat unique de six ans au Bénin: «Je ne pense pas que cela soit une expérimentation à écarter d’office», Lionel Zinsou

Venance TONONGBE

Moele-Bénin présente ses gratitudes à Oké-Owo, commune de Savè : la raison

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page