lamétéo.info
Actualités

Le Bénin célèbre la Journée Internationale de lutte contre la drogue sous le thème de la non-stigmatisation

Partager

Le Bénin a marqué en différé la Journée Internationale de Lutte contre la Drogue le jeudi 28 septembre à Djougou, rassemblant une diversité d’acteurs, dont des politiciens, des élus locaux, des leaders communautaires et des jeunes de la région, pour sensibiliser sur le thème central : “Les gens avant tout : Mettons fin à la stigmatisation et à la discrimination, renforçons la prévention”.

L’édition de cette année de la Journée Internationale de Lutte contre la Drogue met l’accent sur la nécessité de mettre un terme à la marginalisation de la jeunesse sous la prise de la drogue. Dans cette optique, Adamou Aba Bagnan, Secrétaire Général Adjoint représentant le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a souligné que la marginalisation des jeunes consommateurs de drogue n’est pas une stratégie efficace de lutte contre ce fléau. Il a mis en avant leur humanité et a appelé la communauté à défendre leur dignité. Il a déclaré que « les consommateurs de la drogue sont des gens à considérer et en qui il faut reconnaître l’humanisme qui est en eux ».

Simon Sanni Yacoubou, Secrétaire Permanent de la Commission Interministérielle de Lutte contre l’Abus des Stupéfiants et des substances psychotropes (CILAS), a quant à lui lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle reconsidère la situation des consommateurs de drogue en reconnaissant leurs droits fondamentaux.

Les autorités locales de la Donga et de la commune de Djougou ont également profité de l’occasion pour prodiguer des conseils et faire des suggestions pour lutter contre ce fléau grandiose.

Le gouvernement béninois a clairement montré son engagement dans la lutte contre la consommation de drogue en mettant en place une législation robuste sur le contrôle des drogues et des précurseurs, ainsi qu’en créant des instruments spécialisés pour la prévention et la répression, comme l’a souligné Simon Sani.

Aurel ADANKPO SIMÉON

Partager

Articles similaires

Visite technique, TVM, assurance : un système d’information pour suivre la validité des pièces et l’état des véhicules au Bénin

Venance TONONGBE

Migrant en Italie, il se suicide parce qu’on lui demande de rentrer chez lui

Venance TONONGBE

Entre contrainte existentielle et option de vie, des mémés vendeuses à la criée se font découvrir à Cotonou et à Abomey-Calavi

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page