lamétéo.info
Actualités

Le préfet Orounla sur l’opération de déguerpissement à Cotonou : “Nous serons aussi opiniâtres que les rebelles”

Partager

Vendredi 15 septembre 2023, une opération de déguerpissement a été menée avec succès à Cotonou, suite à une annonce faite plus tôt dans la semaine. À la fin de l’opération, le préfet de l’Atlantique, Alain Orounla s’est exprimé sur cette initiative.

Les agents de la mairie de Cotonou et de la préfecture du Littoral ont investi plusieurs zones de la ville, notamment la station Lègba, Saint-Michel et la place de l’Étoile Rouge. À l’aide de marteaux, certains agents ont détruit des tables sur les trottoirs et saisi des étalages et des marchandises qui occupaient illégalement les espaces publics. Les véhicules et les motos garés sur ces zones interdites n’ont pas non plus été épargnés.

“Chaque fois que nous laissons un peu de répit, il y a un peu de recolonisation. Nous avons donc décidé de prendre le taureau par les cornes et d’occuper le terrain en permanence. C’est le sens de cette nouvelle campagne de sensibilisation et de répression de l’incivisme, mais surtout de sensibilisation pour que cette action soit pérenne et que les Béninois, les Cotonois retrouvent le sens du civisme.“, a déclaré le préfet Alain Orounla au micro de nos confrères de Bip radio.

Le préfet précise que cette opération ne vise pas seulement à déguerpir les lieux, mais à lutter activement contre la réoccupation illégale de l’espace public. Il souligne que les autorités locales opiniâtreraient dans leur lutte pour maintenir une tolérance zéro en ce qui concerne l’occupation illégale des trottoirs et d’autres espaces publics.

Alain Orounla annonce par ailleurs que cette descente symbolique serait suivie d’une veille permanente au quotidien par les services de la mairie pour garantir que tout ce qui encombrera l’espace public, en particulier les trottoirs, seraient rapidement retirés.

Aurel ADANKPO SIMÉON

Partager

Articles similaires

Prostitution infantile à Dassa-Zoumè : entre recruteur et victimes, les langues se délient

Venance TONONGBE

Assemblée nationale du Bénin : Jean-Baptiste Hounguè y trouve “un chrétien sérieux, un béni de Dieu ”

Venance TONONGBE

Cybercriminalité au Bénin : le gouvernement présente les enjeux qui obligent la traque “sans compassion”

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page