lamétéo.info
International

Chine: À 56 ans et millionnaire, il rate son bac pour la 27è fois

Partager

Depuis près de trois décennies, un millionnaire se bat pour décrocher le «gaokao», examens Chinois, équivalent du baccalauréat qui ouvre les portes à l’université à ses détenteurs. Selon le Parisien, l’homme le rate pour la 27è cette année.

Il a 56 ans, millionnaire et vient d’échouer pour la 27è fois au «gaokao». Liang Shi puisque c’est de lui qu’il s’agit peut commencer par douter de son rêve d’entrée à l’université de Sichuan.

Propriétaire d’une entreprise de matériaux de construction, Liang Shi n’a pourtant jamais rassemblé les points nécessaires pour réussir à son examen. Tout a commencé lorsqu’il avait 16 ans et allait pour la première fois sans succès à ce terrible examen. Au fil des années, il le tente au moins à dix reprises avec le même résultat négatif « avant de devoir arrêter, atteint par la limite d’âge (25 ans) imposée à l’époque», a précisé le media. Mais cette mesure a été levée en 2001 permettant à l’homme de renouveler ces chances. Et deux décennies se sont déjà écoulées et il poursuit toujours sans succès, son objectif.

Selon le quotidien français, il a vérifié vendredi 23 juin sur internet ses résultats et comme à l’accoutumée, il n’a pas rassemblé le nombre de points possibles. Alors qu’il ne s’était jamais découragé, Liang Shi semble annoncer la fin de sa compétition au gaokao.« J’ai vraiment travaillé très dur chaque jour. Je ne sais pas pour l’instant si je vais encore le retenter l’an prochain », se désole t-il.

Bien que le quinquagénaire ait échoué pour une 27è fois au gaokao, il connaît un succès florissant dans son entreprise. Pourra t-il décrocher son bac un jour ? La question reste posée.

Jules Stanislas SAGBO

Partager

Articles similaires

Ressortisants ouest-africains, Maghrébiens…: 4 686 étrangers expulsés de la France, la raison

Venance TONONGBE

Le Chef des armées de ce pays africain décède dans un crash d’avion

Venance TONONGBE

Macron à nouveau interrompu lors d’un discours : “Je suis un grand habitué, ne vous inquiétez pas”

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page