lamétéo.info
Actualités

Rançonnement sur les carrefours des villes au Bénin : Des policiers en civil pour traquer des “agents indélicats”

Partager

C’est discret et efficace selon les propos du directeur de la sécurité publique qui conduit lui-même parfois l’opération. Des policiers en tenue civile pour surveiller leurs collègues postés sur les carrefours des villes au Bénin.

« Je ne dévoile pas le secret de ce qui se passe mais je peux vous dire que le Directeur de la police républicaine en fait un chantier spécial.», a déclaré le Directeur de la Sécurité Publique, le Contrôleur Général de Police Enock Laourou, parlant de la lutte engagée contre le rançonnement de certains agents de police sur les routes. Alors invité de l’émission, ”Notre sécurité, ça me concerne ” diffusée ce mardi 13 juin sur plusieurs stations de radio, le Contrôleur général de police a révélé que plusieurs policiers en civil sont déployés sur les carrefours des villes du Bénin pour surveiller le comportement des agents affectés à ces lieux pour réguler la circulation. « Il y a suffisamment d’agents en tenue civile qui rôdent autour de nos éléments qui contrôlent ces carrefours», a-t-il soufflé.

Contrôleur Général de Police Enock Laourou

Il dit avoir plusieurs fois participé à cette opération qui vise à mettre la main sur les “agents indélicats” qui prennent de l’argent chez certains usagers de route en inflation au lieu de procéder à leur verbalisation.
Selon lui, il n’est pas question qu’un agent de police garde un usager de la route en infraction pour des manœuvres de corruption. Il faut plutôt lui demander d’aller payer le montant correspondant à l’infraction au trésor public.

Ruth KEGBO

Partager

Articles similaires

JIF 2021: “Femmes, amazones d’hier, combattantes d’aujourd’hui, mères pour toujours”, le message de Samuel BATCHO

Venance TONONGBE

Suscitation de la candidature de Olivier Boko à la présidentielle 2026 : le conseil de Agossa à Homeky

Venance TONONGBE

Pour l’unité nationale du Bénin: Jacques Ayadji appelle à mettre fin à une pratique dans les universités publiques

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page