lamétéo.info
Actualités

France 24 au Burkina Faso, la junte militaire n’en veut plus : la chaîne réagit !

Partager

La diffusion de France 24 n’est plus possible jusqu’à nouvel ordre au Burkina Faso. C’est la décision du gouvernement burkinabe.

«Le gouvernement a décidé en toute responsabilité et au nom de l’intérêt supérieur de la Nation, de la suspension sine die de la diffusion des programmes de France 24 sur l’ensemble du territoire national», peut-on lire dans le communiqué du gouvernement burkinabe ce lundi 27 mars 2023.

Une suspension qui intervient après que la chaîne de télévision française ait reçu en interview le chef d’Al-Quaïda au Maghreb Islamique(AQMI).

«Cette suppression est une décision que déplore vivement notre chaîne» a réagit France 24 quelques heures après la décision de la junte. Et d’ajouter qu’elle «s’indigne des propos outranciers et diffamatoires du gouvernement burkinabe, associant la chaîne à “une agence de communication pour ces terroristes”, qui tentent de décrédibiliser la chaîne, dont l’indépendance et la déontologie ne sont plus à démontrer».

Selon les informations rapportées par RT France, le lundi 6 mars 2023, France 24 avait diffusé des réponses écrites d’Abou Obeida Youssef al-Annabi, chef d’AQMI, à une quinzaine de questions posées par le journaliste de la chaîne française et spécialiste des questions djihadistes, Wassim Nasr.

Il y a quelques mois, la junte militaire au pouvoir a suspendu la diffusion de RFI, une station radio appartenant au même groupe, France média monde, dans le pays.

Yasmine DAMASSOH

Partager

Articles similaires

«La situation des femmes est entre de bonnes mains» : Raïmath Djibril Moriba au sujet du nouveau duo à la tête de l’INF

Venance TONONGBE

Bénin : Propriétaires de véhicule à moteur, attention à l’échéance du 30 avril 2022

Venance TONONGBE

Harcèlement sexuel dans un CEG au Bénin : Deux enseignants, l’un en prison, l’autre sous convocation

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page