lamétéo.info
Actualités

A propos de Talon, Wilfried Léandre Houngbédji répond à Richard Ouorou sur la démocratie, se référant à Yayi

Partager

Invité sur une émission de décryptage de l’actualité sur la télévision nationale, le Porte-parole du gouvernement a répondu à un message de Richard Ouorou posté sur sa page Facebook à propos de l’interview accordée par le Chef de l’État à LCI.

Dans un message publié sur sa page Facebook, Richard Ouorou a réagi suite à l’interview du Président Patrice Talon dans laquelle il disait que « si il y a la démocratie sans la bonne gouvernance c’est autant un problème ». Richard Ouorou pense que ces propos du président Talon “relève d’un manque de culture démocratique et peut-être, d’un manque de culture générale.” Selon lui, «prétendre qu’il peut subsister un conflit apparent entre démocratie et bonne gouvernance » est un problème. Des propos auxquels le Porte-parole du gouvernement a répondu le mardi 7 mars sur la télévision nationale.

«Son mentor dira lui-même que nous étions une démocratie nescafé. Son mentor dira que la solution à nos maux, c’était la dictature du développement désormais. Parce que nous avons fait une telle démocratie, une telle gouvernance que de 1960 à 2016, il y avait encore 60 % de Béninois qui n’avait pas d’eau potable. Nous n’avions pas un kilowattheure en production propre. Nous avions encore nos écoles qui la moitié de l’année scolaire étaient fermées pour fait de grève et on appelle ça la démocratie.», a répondu Wilfried Léandre Houngbédji faisant ainsi allusion à l’ancien président Boni Yayi qui, serait le mentor de Richard Ouorou.

Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du gouvernement béninois, Ph : Lameteo
Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du gouvernement béninois, Ph : Lameteo

Par conséquent, Wilfried Léandre Houngbédji dit comprendre « que ceux qui ont été habitués à l’attitude débonnaire des dirigeants, au défaitisme de l’État, appelle ça autoritarisme.» Mais, il constate « que cette rigueur produit le résultat là où hier, le laxisme de l’État nous a conduit dans l’impasse.»

Il soutient par ailleurs que si Talon tient à la bonne gouvernance, c’est parce qu’il reste « un homme d’État soucieux du bien-être de ses populations, soucieux du développement.»

Raïssa NOUGBODOHOUE

Partager

Articles similaires

Répression des infractions au Code de la route au Bénin dès le 1er mars : Le défaut de plaque d’immatriculation des motos n’est pas concerné

Venance TONONGBE

“MOELE-BENIN sera la révélation des législatives de janvier 2023”, selon Léon Anjorin Koboudé

Venance TONONGBE

Cotonou : Distel Amoussou condamné à 18 mois mais ne fera pas la prison

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page