lamétéo.info
Actualités

Toffâ 2023 au Bénin : fructueuse année, sécurité et méfiance sont prédites pour la nouvelle année

Partager

L’oracle a annoncé ce dimanche 4 décembre 2022 les prévisions en vue pour l’année 2023. Les prêtres du fâ ont fait parlé l’oracle. Ce dernier a annoncé une année fructueuse mais empreinte de risques sécuritaires et de persécution étrangère.

Trois grands signes de la géomancie avec la prédominance du signe « Sâ-tchè » accompagné de «Losso-Mèdji» et de «Trukpin-Lètè» vont gouverner l’année 2023. C’est le résultat de la traditionnelle consultation annuelle du Tofâ. Une prédiction de l’oracle qui annonce « une année fructueuse » avec quelques avertissements et dangers pour l’année 2023. Selon le Tofâ, le signe principal « Sâ-tchè » est favorable pour le Bénin.

Dans le même temps, les dignitaires du Fâ ont révélé que ” la sécurité maritime doit être renforcée parce que le fâ présage un naufrage au large de nos côtes et il faudra prendre les dispositions pour éviter ce naufrage ”.

Il ressort aussi des prévisions que ” trois hautes personnalités seront impliquées dans des malversations énormes. Mais contre toute attente, le fâ dit que nous risquons d’assister à un non lieu en faveur de ces trois hautes personnalités ”.

Par ailleurs, la géomancie présage, selon David Koffi Aza et ses paires, ” des risques d’effondrement des immeubles même de certains bâtiments. Nous tenons à un renforcement des bâtiments et même les nouveaux en construction. Il faudra également surveiller la sécurité pour qu’on ne risque pas d’assister à cet événement tragique parce que le fâ souligne qu’il aura des pertes en vies humaines lors de ces effondrements. Aussi, le fâ demande-t-il que les techniciens qui travaillent en hauteur renforcent également leur sécurité, parce que le fâ a prévu des chutes de ces techniciens qui travaillent en hauteur et ça peut être fatale pour ceux-là ”.

” La persécution étrangère va s’intensifier davantage et le fâ recommande déjà de renforcer davantage la sécurité au niveau de nos frontières pour qu’on ne subisse pas davantage la persécution étrangère ”, a indiqué Koffi Aza.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Bénin : des prêtres du Fâ (Bokonon) veulent une loi qui “régule leur secteur”

Venance TONONGBE

Bénin : Propriétaires de véhicule à moteur, attention à l’échéance du 30 avril 2022

Venance TONONGBE

Journée Internationale des droits des Femmes: le CEG Tanpkè pose un acte envers ses élèves et les femmes

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page