lamétéo.info
Actualités

Les Démocrates aux Législatives 2023 au Bénin : ce que la France dit de la décision de la Cour constitutionnelle

Partager

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a rendu une décision permettant à l’un des partis de l’opposition d’être en lice pour les élections législatives du 8 janvier 2023. Vendredi 25 novembre en répondant à une question sur Café média plus, Marc Vizy, ambassadeur de la France près le Bénin, s’est exprimé sur le sujet.

Disqualifié pour les législatives de janvier prochain au Bénin, le parti de l’opposition, Les Démocrates, avait saisi la Cour constitutionnelle après avoir rencontré des difficultés à obtenir le quitus fiscal exigé à tous les candidats. Certains de ses candidats dont les dossiers ont été déposés à la CENA n’étaient pas en règle vis-à-vis des impôts.
Après avoir examiné la requête, la Cour, dans une décision, a donné un avis favorable à ce parti de l’ancien président Boni Yayi pour remplacer les candidats sans quitus fiscal.

Invité au Club de presse Café Médias Plus, vendredi 25 novembre 2022, Marc Vizy, ambassadeur de la France près le Bénin, s’est réjoui de cette décision qui démontre que le Bénin reste un pays démocratique. « Le système politique béninois a démontré à la fois qu’il était ferme sur le plan fiscal de sorte que ceux qui n’étaient pas à jour de leurs impôts n’ont pas pû se présenter mais en même temps, la Cour constitutionnelle a donné de la souplesse au dispositif en permettant au parti de l’opposition [Les Démocrates] de remplacer des candidats pour que tout le dispositif ne s’effondre pas. », a déclaré le diplomate français, même s’il a souligné qu’il ne lui revient pas de commenter une décision de justice au Bénin.

Marc Vizy, ambassadeur de la France sur le plateau de Café Médias Plus

Selon lui, “cette forme de pragmatisme” permet à toutes les sensibilités politiques d’être dans la compétition. « Ceux qui sont partisans de la démocratie doivent s’en réjouir.», a-t-il conclu.

A souligner que sur 7 partis en lice, trois sont de l’opposition. Il s’agit de la Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), du Mouvement Populaire de Libération (MPL) et Les Démocrates (LD).

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

CRIET : un homme écope de 30 ans de prison ferme

Venance TONONGBE

Bénin: recrutement de 105 fonctionnaires des Eaux, Forêts et Chasse pour remplacer des agents à la retraite

Venance TONONGBE

« Plusieurs CV, les autres étant béninois et celui-ci étant rwandais mais… »: Le Gouvernement explique le choix d’un rwandais à la tête de l’ANIP

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page