lamétéo.info
Actualités

Sentiment anti-Français en Afrique : voici le montant pour brûler un drapeau français selon Marc Vizy, Ambassadeur de France au Bénin

Partager

“Un sentiment anti-Français” se développe depuis quelques temps dans certains pays d’Afrique francophone. Marc Vizy, Ambassadeur de France au Bénin révèle la somme que recevraient certaines personnes d’une puissance étrangère pour organiser des manifestations et relayer de fausses informations contre son pays.

Le 15 septembre 2022 dernier, présent à une formation des journalistes et bloggeurs sur les outils et techniques pour détecter et déconstruire les infox, organisée par l’Union internationale de la presse francophone session Bénin, le diplomate français dit savoir ce que prennent certains pour brûler le drapeau de son pays. “Est-ce que vous avez une idée de combien ça coûte? 500 personnes qui brûlent des drapeaux Français, vous savez combien ça coûte ?“, interroge Marc Vizy, Ambassadeur de France près le Bénin avant d’y répondre: “Moins de 1000 euros”. Mille euros, c’est l’équivalent de 656 mille FCFA.

Selon lui, des manifestants reçoivent cette somme pour mener des mouvements de mécontentement contre la France l’accusant de financer le terrorisme en Afrique francophone.

Au milieu, Marc Vizy, Ambassadeur de France près le Bénin

« Et alors on convoque les presses. Les gens viennent, ça se propage. Les réseaux sociaux diffusent. Pour 1000 euros, vous avez un effet relativement massif », a-t-il dénoncé. Car pour lui, ce sont de fausses informations diffusées “dans un objectif de manipuler l’opinion publique et (les infox) sont relayées massivement en un clic sur le net”.
Ces infox mettent “d’ailleurs à mal la démocratie”, a t-il précisé, d’où son soutien à toutes les initiatives qui visent à les déconstruire.

Pour rappel, lors de sa récente visite au Bénin, en juillet dernier, le président français, Emmanuel Macron a accusé la Russie d’être “l’une des dernières puissances impériales coloniales” et de mener une nouvelle forme de “guerre hybride” dans le monde notamment la guerre de l’information.

Didier ZINSOU

Partager

Articles similaires

Bénin| Santé: deux produits pharmaceutiques suspendus par l’ABRP

Venance TONONGBE

Constitution révisée : Déjà, une disposition mise en application par Moele-Bénin

Venance TONONGBE

CRIET Bénin : Séraphin YETO toujours hospitalisé après sa chute dans les escaliers

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire