lamétéo.info
Actualités

Absorption de l’HIA par le CNHU : Quel sort réservé aux avantages des militaires béninois ?

Partager

L’absorption de l’hôpital d’instruction des armées (HIA) par le Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou MAGA de Cotonou (CNHU-HKM) fera-t-elle perdre des avantages acquis par les militaires ? Cette question, des gens se la posent. Wilfried Léandre Houngbédji, le Porte-parole du gouvernement a apporté la réponse face aux hommes des médias en ligne vendredi 16 septembre 2022 dernier.

Face aux professionnels des médias en ligne, Wilfried Léandre Houngbédji a levé les points d’ombre qui entourent la question du sort réservé aux militaires après l’absorption de l’hôpital d’instruction des armées par le CNHU. « La fusion n’emporte pas les avantages que les militaires avaient avant », a rassuré Wilfried Léandre Houngbédji et d’ajouter: « on ne dit pas que demain si un militaire va au CNHU et présente sa carte professionnelle de militaire, il n’aura plus les mêmes avantages qu’il avait quand il allait à l’HIA ».

Mieux, le Porte-parole du gouvernement assure qu’il n’aura pas de guerre de leadership au sein de la nouvelle équipe dirigeante à mettre en place pour la gestion de ce nouveau CNHU.

Wilfried Léandre Houngbédji

« Le même jour quand on a fini le Conseil [des ministres], le ministre de la santé a tenu une réunion avec les staffs des militaires et des civils pour leur donner des orientations et dire comment cela doit s’organiser », a-t-il souligné.

Wilfried Léandre Houngbédji a profité de l’occasion pour rappeler l’avantage lié à cette fusion. Il s’agit de mutualiser les compétences des deux structures sanitaires pour assurer effectivement la santé des Béninois. « D’un côté vous avez par exemple un plateau technique qui est sous exploité. Demain n’importe quel Béninois pourrait y aller pour se soigner», a-t-il conclu.

Philippe G. LOKONON

Partager

Articles similaires

Faux enlèvement sur la route de Porto-Novo: Des auteurs déposés en prison

Venance TONONGBE

Bénin : Seuls 2 agents publics sur 1540 évalués ont des compétences aux normes, en informatique

Venance TONONGBE

“Les enfants esclaves au Bénin’’: le gouvernement dément

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire