lamétéo.info
Actualités

Rentrée scolaire 2022-2023: sur les AME et les ACDPE, la COSI-BÉNIN s’adresse au gouvernement en 4 points

Partager

En prélude à la rentrée scolaire 2022-2023 au Bénin, le Sécrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (COSI-BÉNIN) a lancé un message à l’endroit du gouvernement béninois pour de meilleures conditions aux enseignants.

« Il est indispensable que l’arrêté 2019-069 du 27 novembre 2019 portant charge horaire hebdomadaire des enseignants du secondaire général, technique et de la formation professionnelle soit respecté. Aussi est-il nécessaire que le traitement salarial de cette catégorie d’enseignants soit amélioré et que le paiement s’étende sur douze (12) mois. » Voilà les deux points relevés dans le message de Noël Chadaré, secrétaire général de la COSI-BÉNIN adressé au gouvernement relatifs aux AME.

En dehors de cette catégorie d’enseignants, le responsable syndical est aussi préoccupé par le renforcement de capacité de certains enseignants pour un meilleur résultat scolaire. « Les problèmes de formation en attente doivent être réglés.», a souhaité Noël Chadaré. Et de rappeler : « L’engagement de mettre effectivement les ACDPE des promotions 2012 et 2014 en formation en décembre 2022 au plus tard, doit être respecté par le gouvernement.»

Toujours sur le point de la formation, il juge urgent « que la question de retour en formation des Professeurs Adjoints des différentes promotions soit débattue lors des séances de négociations afin que les concernés soient effectivement retournés dans les différentes Écoles Normales.»

Par ailleurs, le Secrétaire général a lancé un appel à l’endroit des apprenants en les invitant à « une prise de conscience et à plus d’ardeur au travail ». Quant aux parents, il les encourage à suivre de façon constante leurs enfants.

Didier ZINSOU

Partager

Articles similaires

Présidentielle au Bénin : Ouinhi tient le pari du taux de participation (résultat provisoire issu du dépouillement)

Venance TONONGBE

Ce que Ayadji pense du bilan à mi-parcours du président Talon

Venance TONONGBE

Affaire Madougou : “le Togo ne saurait s’ingérer dans les préoccupations de politique intérieure d’un pays voisin”, réagit un ministre togolais

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page