lamétéo.info
Actualités

Bénin : Alain Adihou des FCBE évoque les raisons qui bloquent le chef de file de l’opposition de travailler convenablement

Partager

Désigné chef de file de l’opposition par le président de la République Patrice Talon, conformément aux textes, Paul Hounkpè, ne travaillerait pas dans les conditions requises. Alain Adihou, membre des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) invité sur la chaîne de télévision Tvc Bénin sur l’émission Version originale, ce dimanche 28 août 2022 évoque les raisons qui le bloqueraient de travailler pleinement.

« Quand quelqu’un vous a nommé parce qu’il avait urgence, c’était juste les décrets de nomination et qu’après votre nomination, vous demandez audience au chef de l’État depuis plus d’un an et que vous n’avez pas de réponse vous faîtes quoi ? Est ce que vous allez vous agiter n’importe comment ?» , s’interroge Alain Adihou en faisant allusion à ce qui selon lui, constitue des obstacles pour le travail de Paul Hounkpè, président des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) et chef de file de l’opposition au Bénin. Et de poursuivre :

« le chef de file de l’opposition n’a pas un bureau, n’a pas de siège, n’a nulle part en tant que tel, pour recevoir ses pairs de l’opposition.» Or, «quand certains chefs de partis politiques de l’opposition disent nous ne voulons pas venir au siège des FCBE, le chef de l’opposition négocie une place en ville». A cela, s’ajoute l’absence de budget de fonctionnement car «les ressources des FCBE ne doivent pas servir à la gestion du chef de file de l’opposition ».

Il conclut que dans ces conditions, Paul Hounkpè « ne peut faire ce qu’il peut faire, et c’est ce qu’il peut faire qu’il a fait et qu’il est en train de faire jusqu’à ce qu’il y ait une meilleure disposition des décideurs politiques pour vraiment rendre visible et opérationnelle et efficace la fonction du chef de file de l’opposition.»

Toutefois, l’invité a rappelé que Hounkpè a participé activement à dénoncer la cherté de la vie en faisant des propositions concrètes: « Il est même allé jusqu’au niveau des sociétés qui produisent le ciment pour savoir dans quelles mesures les préréquations seraient possibles pour que le prix de briques qu’attendent le ciment soit homologués .»

Marie – Lie Idylle TOZO

Partager

Articles similaires

Bac 2023 au Bénin : témoin de son ascension, le corps enseignant parle de Josué St Martin Junior Mongan, le 1er du Bénin

Venance TONONGBE

Cotonou : il vole un portable de 120.000f CFA, le vend à 4.000f et se retrouve en prison

Venance TONONGBE

Dettes de l’Etat béninois envers les travailleurs contestées par Boni Yayi : Modeste Toboula réagit

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page