lamétéo.info
Actualités

Législatives Sénégal 2022 : Les signes avant coureur d’une contestation électorale

Partager

Les Sénégalais étaient aux urnes le dimanche 31 juillet dernier pour les législatives 2022. Mais alors que les premiers résultats commencent à tomber, le parti au pouvoir se dit déjà victorieux. Ce qui met l’opposition vent debout contre ce qu’elle appelle déjà un hold-up électoral.

«Le peuple n’acceptera pas ce hold up électoral en préparation.», c’est ce qu’a écrit l’ancien député de la 12ème législature et patron du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo, pour dénoncer l’annonce de la victoire du parti au pouvoir par Aminata Touré, tête de liste de la mouvance présidentielle.

En effet, tenant une conférence de presse dimanche soir, au siège de l’Alliance pour la République (APR), Aminata Touré a fait savoir que le parti au pouvoir a obtenu la majorité au terme du scrutin. Ce que condamne Mamadou Lamine Diallo : «Au moment où les commissions départementales de recensement des votes commencent à se réunir, Aminata Touré prétend avoir gagné 30 départements sur 54, soit d’ailleurs un maximum de 54 députés sur 112 au scrutin majoritaire.

D’où peut venir sa majorité ?» À cette question, l’opposition semble avoir une réponse, celle de la défaite de
Benno Bokk Yakaar (BBY), coalition au pouvoir. «Benno Bokk Yakaar ferait mieux d’accepter sa défaite comme Mme Victorine Ndeye à Ziguinchor. Le peuple n’acceptera pas ce hold up électoral en préparation»., Conclut-il comme pour dire que l’opposition ne se laissera pas faire.

Hormis Mamadou Lamine Diallo, d’autres membres de l’opposition réclament aussi la victoire et fustige également le fait que la mouvance présidentielle se déclare victorieuse. «Ce qui est indéniable, c’est que c’est nous qui remportons cette élection» a affirmé Khalifa Sall, l’un des leaders de l’opposition, au cours d’une conférence de presse de sa coalition. «Nous avons gagné et nous n’accepterons pas qu’on nous vole notre victoire» a-t-il poursuivi.

«Les Sénégalais ont décidé d’une cohabitation au niveau de l’Assemblée nationale», a également déclaré Déthié Fall, autre responsable du mouvement, après avoir listé une série de circonscriptions acquises.

Pendant ce temps, le parti au pouvoir persiste et signe d’avoir obtenu la victoire lors de ce scrutin. «Nous récusons toute possibilité de cohabitation et (…) rassurons nos militants que nous restons majoritaires à l’issue de ce scrutin, malgré une avancée de l’opposition», a rétorqué lundi soir Aminata Touré, visiblement intransigeante sur la question.

Raoul HOUNTONDJI

Partager

Articles similaires

Création en vue du parti UP-PRD au Bénin : voici le calendrier

Venance TONONGBE

Appui de l’Etat béninois: 157 étudiants boursiers en Russie reçoivent 10 mois d’allocations dès mardi

Venance TONONGBE

Au Bénin, la détention d’arme artisanale est aussi réglementée, rappelle la police

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire