lamétéo.info
Actualités

Statue de l’Amazone au Bénin : À peine née que déjà à l’épreuve de la rigueur des puristes

Partager

Dévoilée ce samedi 30 juillet 2022, “la splendide statue de l’Amazone” aurait eu le mérite de faire l’unanimité des Béninois si à ses pieds, tel un mastodonte au pieds d’argile, ne figurait la supposée faute qui divise. Ce Tel qui fait débat pourrait cependant se voir substituer une formulation moins polémique pour que se taisent à jamais ces objections qui s’exportent déjà au-delà de nos frontières.

«Le Gouvernement tiendra compte de ce débat nourri qui traduit aussi la vitalité de l’esprit critique, pour retenir une formulation qui ne crée pas de confusion dans les esprits, et rassure chacun, quel que soit son niveau d’instruction.», disait Wilfried Léandre Houngbédji, Porte-parole du Gouvernement du Bénin dans la chute de son intervention sur ce débat qui fait rage depuis ce samedi, telle une levée de boucliers contre nos amazones si majestueusement immortalisées. Et c’est dans cette chute que se trouve désormais la porte de sortie à cette guéguerre morphosyntaxique sapant la splendeur de cette œuvre architecturale qui devrait, si ce n’est cette guerre des écoles, rendre fiers partisans comme détracteurs du régime dont l’intention d’ériger cette statue est tout sauf condamnable.

À cet effet, le gouvernement doit maintenant s’employer à faire taire toutes ces querelles intestines en songeant à une formulation moins polémique et plus à même de conforter les uns et les autres dans leurs certitudes grammaticales. C’est seulement ainsi que reprendra vie, cette œuvre de l’esprit qui ne pouvait espérer pareille remue-ménage à l’aube même de son dévoilement au public alors qu’elle venait replacer la femme béninoise d’hier, d’aujourd’hui et de demain au cœur de ses mémorables actes de vaillance peu connus de la postérité.

Alors, Tel un père de famille qui prête oreille attentive à tous ses enfants pour faire la part des choses et contenter chaque membre préoccupé, le gouvernement doit maintenant corriger ce qui devrait l’être pour donner à tous la satisfaction d’avoir pris part à un débat qui grandit son pays tout en grandissant, par ailleurs, cette emblématique statue des Amazones.

Et alors, tels des éphémères goûtant aux joies d’une douce pluie pour s’en aller mourir l’instant d’après, toutes ces voix qui tonnent dans la polémique iront mourir dans le silence de l’art qui apaise.

Raoul HOUNTONDJI

Partager

Articles similaires

«J’assume pleinement ma charge… »: Dr Wenceslas Mahoussi, l’ex-DA de l’ENSTIC fait son bilan en 4 points

Venance TONONGBE

Affaire ”39 hectares” à la CRIET: une nouvelle date pour le procès de Georges Bada et co-accusés

Venance TONONGBE

Bénin : 2 sœurs devant la CRIET pour des faits de cybercriminalité

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page