lamétéo.info
Société

ONG Échelle Bénin: Bilan de deux ans au service des élèves de la commune de Grand Popo

Partager

L’ONG Échelle Bénin a fait un rêve en passe d’être réalisé après deux ans activités au service des apprenants du Bénin de la commune de Grand Popo : Garantir la réussite des élèves de couches vulnérables, agir sur eux pour leur développement personnel et faire d’eux, des agents de changement positif de leur communauté.

Au Bénin, en deux ans activités, l’ONG Échelle Bénin a financé les études de 40 élèves de couches vulnérables dans la commune de Grand Popo et encadrés par deux principaux programmes : l’un consiste à leur donner des formations en développement personnel, entrepreneuriat et leadership ; l’autre consiste à les mettre en contact avec les professionnels des métiers auxquels ils aspirent.

Micro en main, une bénéficiaire de la bourse en classe de terminale, future journaliste et des responsables de Échelle Bénin…

Réunis samedi 25 juin dernier au collège d’enseignement général de Grand Popo, les responsables de l’organisation et les apprenants boursiers ont dressé un bilan satisfaisant des deux ans d’expérience. Grâce à Échelle Bénin, des élèves de seconde qui rêvent de devenir avocat ont eu la chance d’aller en immersion dans un cabinet d’avocats. D’autres, ce sont retrouvés à la Présidence de la République au cabinet militaire parce qu’il envisage une carrière dans l’armée béninoise. D’autres encore qui désirent se lancer plus tard en politique se sont retrouvés à l’Assemblée nationale dans des bureaux de députés. A en croire les témoignages des 40 boursiers dont les filles de la seconde et de la première, l’expérience les motivent à donner le meilleur d’eux-mêmes pour réussir en classe afin que leurs rêves prennent corps.

Parlant des formations dont bénéficient ces boursiers, Léonce Gamaï, Secrétaire général de l’ONG estiment que les modules de développement personnel, de leadership et de l’entrepreneuriat ont pour but de leur permettre de se connaître, connaître leur environnement afin de devenir des agents de changement pour le développement communautaire.

Léonce Gamaï Secrétaire général de Échelle Bénin face aux boursiers.

Pour renforcer cela, les apprenants ont eu entre autres partages d’expérience, celui du docteur Manzamasso Hodjo, économiste togolais, en fonction à la Banque mondiale qui a présenté un parcours inspirant de sa vie. Il a ensuite partagé 4 piliers du succès professionnel qui s’offrent aux élèves : Demain, se décide aujourd’hui ; pouvoir rêver ; l’école, lieu où l’on s’offre des boîtes à outils et enfin, Échelle Bénin qui se veut être un escalier pour réussir.

A propos de Échelle Bénin

Selon docteur Juste Codjo, professeur d’université aux États-Unis et président de l’organisation, l’idée de créer l’ONG est venue d’une observation personnelle du système éducatif béninois et africain où il s’est rendu compte qu’il y a un problème d’adéquation du système par rapport au marché de l’emploi mais aussi et surtout par rapport à l’épanouissement des individus.

A gauche, Juste Codjo, président de l’ONG

Pour lui, l’idée c’est ce qu’il faut faire pour accompagner les élèves du secondaire système éducatif. Dans les détails, il s’agit de renforcer les capacités des apprenants dans ce que le système éducatif ne leur offre pas. Le président et son équipe ont donc mis en place un programme de formation en développement personnel, à l’entrepreneuriat et à l’engagement civique et communautaire. A cela s’ajoutent le mentorat des élèves par des adultes expérimentés et l’immersion professionnelle.

« La vision de cette organisation, c’est de voir un Bénin où les jeunes sont préparés, aptes à se prendre en charge et à faire en sorte que quand ils réussissent, ils puissent aussi venir contribuer à leur communauté », a souligné Juste Codjo.

Le programme pilote de l’ONG Échelle Bénin a débuté en 2020 pour une durée de 03 ans. A souligner que si pour la première année, les activités financées ont été faites sur fonds propres de l’ONG, pour la deuxième année, elle a bénéficié d’un appui financier de l’Ambassade des États-Unis au Bénin à travers le projet “Skills for Success”.


Partager

Articles similaires

Steve Facia à propos de sa rencontre avec son épouse : « J’ai trouvé tout de suite qu’elle avait de la contenance et du contenu »

Venance TONONGBE

RDV Webinaire 6 mai 2021 : Vers une intégration progressive de la RSE dans l’OHADA ?

Venance TONONGBE

Miss frontale, le nouveau concours de beauté pour les filles au front bombé au Bénin !

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire