lamétéo.info
Actualités

Bénin : L’or de Perma sort (enfin) des cahiers de cours pour une exploitation industrielle

Partager

L’exploitation industrielle de l’or de Perma pourrait démarrer dans un (01) an. C’est ce qui ressort du passage du ministre béninois de l’eau et des mines sur la chaîne de télévision nationale, Ortb, dans le cadre de l’émission “Gouvernement en action” consacrée au bilan de l’an 1 de Talon 2.

Extraction artisanale de l’or à Perma en octobre 2021

Au cours primaire, on nous a appris que nous avons de l’or à Perma. Ce qui est vrai.» C’est ce qu’a lâché le ministre Seïdou Adambi lui-même sur l’émission, comme pour rappeler que l’or de Perma a été plus évoqué dans les cahiers de cours des apprenants béninois que considéré comme richesse à exploiter. Mais en plus des mines d’or de Perma, le Bénin a mis à jour d’autres mines non négligeables toujours dans le Septentrion: «Nous avons découvert également à Banikoara, à Sinendé et aussi à Djougou.», confie alors le ministre sur une note de gaité.

LIRE AUSSI : Extraction de l’or à Perma: entre désastre sanitaire et environnemental, les orpailleurs artisanaux s’accrochent à la vie

Pour rendre donc effective l’extraction de ce minerais précieux, l’autorité ministérielle a laissé entendre qu’«À Banikoara, deux (02) opérateurs ont déjà eu leur permis pour pouvoir démarrer l’exploration», c’est-à-dire la recherche pour confirmer l’étendue et la teneur. Mais si du côté de Banikoara, la bonne nouvelle se fait attendre, «Du côté de Natitingou, à Perma, nous avons déjà installé huit (08) opérateurs. Il y en a qui sont déjà presqu’à la fin parce que les résultats sont bons.», annonce le ministre. Et de rassurer :«La teneur est bonne et il ne reste que les formalités de laboratoires et de l’administration pour leur permettre de démarrer l’exploitation.» Selon ses dires, tout cela ne saurait plus tarder car l’exploitation proprement dite «pourrait démarrer dans un an» afin «que le Bénin commence à exploiter l’or dont on nous a parlé depuis qu’on était au primaire. Ça c’est l’exploitation industrielle.»

La montagne de Koussigou réduit en tunnel dans une exploitation artisanale de l’or à Perma

Pour le ministre, cette exploitation industrielle s’impose désormais puisque celle artisanale qui est l’œuvre de «5000 orpailleurs à Perma qui exploitent de façon artisanale» fait extraire de nos mines «des kilos, des tonnes d’or par an».

Raoul HOUNTONDJI


Partager

Articles similaires

“Le congé de maternité aiderait beaucoup les femmes… on était frustré” : les mesures en faveur des AME diversement appréciées

Venance TONONGBE

Don de vivres et de non vivres aux sinistrés : Direct-Aid Bénin au secours du Fonds d’appui à la solidarité nationale

Venance TONONGBE

Révision constitutionnelle au Bénin, le non l’emporte : Voici les députés qui ont suivi le message officiel du Président Talon

Venance TONONGBE

Laissez un commentaire

You cannot copy content of this page